Guerre entre Israël et le Hamas : de U2 à Gigi Hadid en passant par Gal Gadot et Joann Sfar, cri d'alarme d'artistes pour la paix

Une chanson, des messages ou encore une pétition. Partout, les artistes lancent un appel à la paix entre Israéliens et Palestiniens et demandent la libération des otages du Hamas.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min
Une manifestante tient une pancarte sur laquelle on peut lire "Libérez les otages" lors d'un rassemblement de soutien à Israël à Milan, le 12 octobre 2023, alors que les combats entre Israël et le mouvement palestinien Hamas se poursuivent pour le sixième jour consécutif dans la bande de Gaza. (GABRIEL BOUYS / AFP)

U2, Madonna, Gigi Hadid... De nombreux artistes ont condamné l'attaque du mouvement islamiste Hamas contre Israël et l'engrenage de la guerre, lançant un cri d'alarme unanime en faveur de la paix sur les réseaux sociaux. En Israël, plus de 1 300 personnes ont été tuées, pour la plupart des civils, selon l'armée israélienne. Environ 150 Israéliens, étrangers et binationaux, ont été pris en otages par le Hamas, d'après le gouvernement israélien. Les représailles israéliennes ont tué 1 200 personnes, selon un dernier bilan des autorités à Gaza.

Bono revisite "Pride" pour lancer un appel à la paix  

Bono, le leader du groupe irlandais U2, a changé les paroles de sa chanson Pride (In the Name of Love) et lancé un appel à prier pour la paix et les jeunes victimes du festival de musique Supernova, où plusieurs centaines de personnes sont mortes et ont été blessées.

L'icône de la pop Madonna a, elle aussi, appelé à prier "pour Israël", "pour la paix" et "pour le monde", soulignant que "les conflits ne peuvent jamais être résolus avec de la violence". "Malheureusement, l'humanité ne comprend pas cette vérité universelle et ne l'a jamais comprise. Nous vivons dans un monde ravagé par la haine", a-t-elle ajouté.

Le monde du classique est à l'unisson, à travers la voix du pianiste et chef d'orchestre israélo-argentin Daniel Barenboim, de longue date connu pour son engagement en faveur de la paix, notamment à travers le West-Eastern Divan Orchestra fondé avec le penseur palestino-américain Edward Saïd en 1999. Il a fermement condamné "l'attaque du Hamas sur des civils israélien" et exprimé sa "solidarité avec toutes les victimes et leurs familles", jugeant que le "siège israélien de Gaza constitue une politique de punition collective, ce qui est une violation des droits de l'homme".

"Je soutiens Israël, vous devriez, vous aussi"

L'actrice israélienne Gal Gadot, rendue célèbre par son interprétation de Wonder Woman, a jugé que "le monde ne peut rester assis quand ces actes de terrorisme horribles se produisent". "Je soutiens Israël, vous devriez, vous aussi,", a-t-elle poursuivi.

L'actrice américano-israélienne Natalie Portman a dénoncé un "acte barbare" après l'attaque du Hamas et dit "prier". The Rock, star des blockbusters américains et ancienne gloire du catch, a déclaré avoir "le coeur brisé" et être "en colère". "Je n'ai pas la prétention de tout savoir au sujet de ce conflit complexe au Moyen-Orient" mais "des actes de terrorisme haineux comme ceux-là ne sont jamais justifiables".

La mannequin Gigi Hadid, dont le père est palestinien, a expliqué avoir "de l'espoir et des rêves pour les Palestiniens mais dépourvus de toute violence envers les personnes juives". "Ni les Palestiniens, ni les Israéliens ne méritent d'être victimes de ce cycle de représailles", a-t-elle insisté. Top model star des années 80, Linda Evangelista a dit "envoyer d'innombrables prières aux enfants israéliens et palestiniens, qui sont les victimes de cette guerre et l'ont toujours été".

Une pétition "pour la libération des otages du Hamas"

Le réalisateur français Alexandre Arcady a exprimé auprès de l'AFP "la sidération, l'écœurement et la rage (qui le) submergent" depuis samedi.

L'actrice Géraldine Nakache, l'humoriste Kev Adams ou le dessinateur Joann Sfar ont, eux aussi, fait part de leur émotion sur Instagram. Hors réseaux sociaux, de nombreux artistes, comme Carla Bruni-Sarkozy ou Juliette Binoche, font partie des quelque 42 000 signataires d'une pétition pour la libération des otages pris en Israël par le Hamas, lancée lundi 9 octobre sur le site Change.org.

La star de la télé-réalité Kylie Jenner a supprimé, elle, une publication affirmant : "aujourd'hui, et pour toujours, nous sommes aux côtés du peuple israélien", après avoir reçu des critiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.