Gigi Proietti, comédien, metteur en scène, musicien et célébrissime showman en Italie, s'éteint le jour de ses 80 ans

Adulé en Italie pour ses talents de comique, Gigi Proietti, qui était aussi acteur de cinéma, metteur en scène de théâtre et d'opéra, et enfin chanteur, est mort lundi 2 novembre.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Gigi Proietti à Rome le 10 septembre 2018 (© ELISABETTA A. VILLA / GETTY IMAGES)

C'est comme une dernière blague, une mauvaise cette fois : le Romain Gigi Proietti, grand comédien de théâtre et de cinéma, réalisateur, comique, star absolue de la scène, du grand et du petit écran de l'autre côté des Alpes, est mort à Rome le 2 novembre, jour de son 80e anniversaire.

Gigi Proietti était encore au cinéma, l'an dernier, dans le Pinocchio de Matteo Garrone. "Dieu merci, nous acteurs avons le privilège de pouvoir continuer nos jeux d'enfants jusqu'à la mort (…). Je n'ai aucun regret, je referais tout, même ce qui ne s'est pas bien passé", confiait-il récemment au quotidien La Repubblica. Il s'est éteint le 2 novembre dans une clinique de Rome où il était soigné pour des problèmes cardiaques.

De la musique au théâtre et au cinéma

Né à Rome en 1940, il se passionne pour la musique dès l'enfance. Il joue de plusieurs instruments, guitare, piano, accordéon, contrebasse, et c'est un excellent chanteur. Il fait des études de droit pour faire plaisir à son père mais le soir il se produit dans des bars et des boîtes de nuit. Et il se rend compte que ce qui lui plaît, c'est jouer la comédie. Il s'inscrit à des cours de mime et commence à se produire sur scène, où il fait du théâtre expérimental, joue Shakespeare, Brecht, Grombrowicz et Moravia. A la même époque, il débute au cinéma, notamment avec un petit rôle pour Ettore Scola (Parlons femmes, 1964).

Il obtient son premier succès en 1970 en remplaçant Domenico Modugno (le fameux chanteur de Volare, oh oh...) dans une comédie musicale, Alleluja brava gente. "Un coup de chance. C'est là que j'ai compris qu'on pouvait allier théâtre de divertissement et qualité artistique", déclarait l'artiste dans une interview au Corriere della Sera le 5 août 2016.

Il enchaîne alors les rôles au théâtre et au cinéma. Gigi Proietti a tourné dans plus de trente films italiens, avec mais aussi dans quelques films internationaux : Un Mariage de Robert Altman (1978), Le Rendez-vous de Sidney Lumet (1969), La Grande Cuisine de Ted Kortcheff (1978) et il était le cardinal de Mazarin dans La Fille de d'Artagnan de Bertrand Tavernier (1974).

Showman, doubleur et metteur en scène de théâtre

Son one man show A me gli occhi, please, joué pour la première fois en 1976 est un immense succès. La foule se presse pour le voir et le spectacle dépasse les 300 représentations. Il le reprendra trois fois, en 1993, en 1996, et en 2000, attirant de nouveau des dizaines de milliers de spectateurs.

Gigi Proietti était également un grand doubleur pour le cinéma et avait prêté sa voix à Richard Burton, Marlon Brando, Robert de Niro, Dustin Hoffman, Sean Connery, Paul Newman, Charlton Heston, Sylvester Stallone, et aussi à Bourvil et Michel Piccoli.

Artiste incroyablement éclectique, il avait, outre ses shows télévisés, mis en scène près de quarante spectacles théâtraux, de Shakespeare à Pirandello, d'Edmond Rostand à Feydeau, ainsi qu'une poignée d'opéras. Il avait aussi enregistré des disques.

Il y a trois semaines, Gigi Proietti avait confié à La Repubblica qu'il était un homme de gauche : "Quand on est de gauche, on reste de gauche, même si je ne suis jamais d'accord avec ce qu'ils disent."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.