VIDEO. La cueillette aux champignons a débuté dans la forêt de Montmorency

Les champignons sont un met très apprécié des Français. Une équipe de France 2 a suivi une famille partie à la cueillette dans les sous-bois de la forêt de Montmorency.

Voir la vidéo
France 2

Dans la brume du petit matin, dans la forêt de Montmonrency, Isabelle et Frédéric Oger ont embarqué leurs trois enfants pour une mission champignon. "J’espère qu’on va trouver des cèpes, j’aimerais bien manger un bon petit repas ce midi", sourit Aymeric Oger, 10 ans. Isabelle, la maman, a mis en place quelques règles avant de partir à la recherche de ce met succulent. "On dit aux enfants de ne pas les prendre, de ne pas les toucher, surtout les enfants qui les mettent à la bouche. En général, ils sont censés nous demander", explique-t-elle.

Attention aux champignons vénéneux

Au bout d’une heure, le papier est vide et il commence à pleuvoir. Pour ne pas rentrer bredouille, la petite Camille ramasse des châtaignes. Aymeric prend les commandes de l’opération et découvre un beau cèpe de Bordeaux. Pour éviter les intoxications, la famille a prévu plusieurs paniers. "Quand on a un doute, on les met à part. Si vous mélangez un champignon comestible et un non comestible, vous devez jeter toute votre récolte", prévient la maman. La famille finit par trouver de nombreux bolets, des chanterelles…

Compartimenter les paniers

Les beaux champignons qui attirent l’œil ne sont pas forcément les meilleurs, ils peuvent être toxiques. Seule une soixantaine de champignons sont comestibles et une vingtaine mortels. Aymeric semble sûr d’avoir trouvé des champignons comestibles mais il préfère demander conseil au pharmacien. Une étape indispensable. Sylvie Gavrel, la pharmacienne, leur recommande de les compartimenter, même à l’intérieur des paniers, pour être sûr de pouvoir les consommer. Après la cueillette, l’heure est au nettoyage des champignons, puis à la cuisine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux habitants du département de la Loire sont décédés depuis début octobre en raison d\'une intoxication aux champignons.
Deux habitants du département de la Loire sont décédés depuis début octobre en raison d'une intoxication aux champignons. (PATRICK PLEUL / DPA / AFP)