Le "food porn", un phénomène culinaire en vogue qui divise

Le "food porn", qui consiste à prendre une photo d'un plat qui procure une forme de plaisir et de la poster sur les réseaux sociaux, ne plaît pas à tout le monde.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Tartare de saumon, pièce de bœuf, moelleux au chocolat... Des photos de plats par millions. Blogs, Facebook, Twitter, les réseaux sociaux frôlent l'indigestion. La faute à une mode : immortaliser le contenu de son assiette avant de le déguster.

"C'est beau, c'est une création, pour moi c'est de l'art", ajoute une gourmande. La pratique a même un nom, "food porn". Ce terme anglais désigne l'esthétisme des prises de vue.

"Les photos sont mauvaises"

Côté cuisine, que les photos soient léchées ou pas, peu d'importance, l'essentiel est le coup de pub. "C'est très drôle. Il y a des gens qui postent des photos en train de manger des plats que je viens d'envoyer. Je trouve ça génial", raconte au micro de France 2 Denny Imbroisi, chef du restaurant "Ida".

Mais la frénésie n'est pas du goût de tous les chefs. Certains voudraient même  y mettre un terme. "Je trouve qu'à 90%, les photos sont mauvaises, donc je ne pense pas que ça nous mette en valeur", assure Patrice Eschalier, chef du restaurant "La fleur de sel".

Le JT
Les autres sujets du JT