La cuvée Michelin 2015 en trois chiffres

Deux nouveaux restaurants sont admis cette année dans le club très fermé des 3 étoiles (Ledoyen et La Bouitte). Quels sont les autres chiffres à retenir du nouveau guide Michelin ? 

Un des nouveaux trois étoiles 2015 : le Pavillon Ledoyen, dirigé par le chef Yannick Alléno, qui participait le 13 octobre 2014 à la Semaine du Goût.
Un des nouveaux trois étoiles 2015 : le Pavillon Ledoyen, dirigé par le chef Yannick Alléno, qui participait le 13 octobre 2014 à la Semaine du Goût. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Vous en avez peut-être déjà l'eau à la bouche. La sélection 2015 du guide Michelin a été rendue publique, lundi 2 février 2015, lors d'une cérémonie au Quai d'Orsay en présence de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Tourisme.

Les gastronomes se voient proposer 609 tables étoilées, soit une de moins qu'en 2014. Que retenir de cette édition 2015 du Guide Michelin France, disponible à la vente à partir du 6 février ?

Trois étoiles : 26 restaurants

Deux tables réputées rejoignent cette année le club très sélect des trois étoiles : le pavillon Ledoyen, à Paris, dirigé par le chef Yannick Alléno, et le restaurant La Bouitte, à Saint-Martin de Belleville, en Savoie. Celui-ci est tenu par René et Maxime Meilleur, un duo père-fils qui poursuit une histoire de famille, comme l'explique France 3 Rhône-Alpes.

La sélection 2015 du Michelin compte au total 26 trois étoiles (et 111 dans le monde). La capitale est surreprésentée dans cette catégorie, puisque neuf trois étoiles y sont situés. Deux maisons sont sorties de ce prestigieux club cette année, en Lorraine et en Bourgogne : L'Arnsbourg, à Baerenthal (Moselle) et La Côte Saint-Jacques, à Joigny (Yonne).

Deux étoiles : 80 restaurants

Injustement oubliés, mais souvent plus abordables par leur prix, les restaurants deux étoiles sont 80 cette année, dont 7 nouveaux. Parmi ceux-ci, Alain Ducasse au Plaza Athénée, avenue Montaigne à Paris.

Sa cuisine, explique Le Parisien, est basé sur le "concept de menu 'naturalité' composé autour d'une trilogie poissons, légumes, céréales." Il était attendu parmi les 3 étoiles, ce serait donc plutôt une déception pour le célèbre chef parisien.

Une étoile : 503 restaurants

Moins mentionnés, mais en principe plus accessibles, 503 restaurants figurent cette année dans la catégorie une étoile, dont 37 nouveaux.

Enfin, souligne The Huffington Post, "le guide propose aussi 646 tables 'Bib Gourmand', dont 102 nouvelles, qui proposent une cuisine de moins de 32 euros en province et 36 euros à Paris".