Conso tendance : capsule ou bouchon ?

Depuis quelques années, dans le monde viticole, le bouchon en liège n'est plus le roi.

Voir la vidéo
france 3

À la cave de Ribeauvillé, dans le Haut-Rhin, le tintement des bouteilles de vin résonne tous les mois ou presque. Deux millions de flacons passent sur la ligne d'embouteillage chaque année et pour les coiffer, neuf fois sur dix, on trouve des bouchons synthétiques ou des capsules à vis. Un choix commercial opéré il y a plus de dix ans.

Que des avantages

"Le problème du liège, c'est qu'il peut être fantastique pour la conservation des vins, mais parfois il y a des déviations et des goûts de liège qui peuvent pourrir toute une cuvée. Nos clients d'Europe du Nord n'en veulent pas", explique Évelyne Bléger-Cognacq, oenologue. Cet impératif économique n'a rien enlevé à la qualité des vins. L'oenologue de la maison est convaincue, les capsules à vis n'auraient que des avantages : pratique, économique et efficace.

Le JT
Les autres sujets du JT
(Photo d\'illustration)
(Photo d'illustration) (PHILIPPE ROY / Aurimages / AFP)