Free : un appel sur deux aboutit entre 18h et 21h

C’est ce que révèle le résultat d'une enquête sur la qualité du réseau du nouvel opérateur, réalisée par "Capital" à Paris et à Lyon.

Selon Capital, le taux d’échec des appels par Free Mobile atteint 46% aux heures de pointe.
Selon Capital, le taux d’échec des appels par Free Mobile atteint 46% aux heures de pointe. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Vous êtes chez Free et vous avez du mal à appeler entre 18h et 21h ? Rien de surprenant, selon une enquête réalisée par le magazine Capital à Lyon et à Paris et dont les résultats sont publiés vendredi 30 mars. Cette étude sur la qualité du réseau du nouvel opérateur révèle que le taux d’échec des appels par Free Mobile atteint 46 % aux heures de pointe. 

Pour comparaison, ce taux d'échecs n’est que de 1% chez Orange, SFR et Bouygues, rappelle Capital. Sur le reste de la journée, il approche encore les 14% alors les opérateurs historiques ne dépassent toujours pas 1% d’échec, précise le magazine, soulignant que la moyenne d’échec pour Free Mobile s'élève à 32% sur l’ensemble de la journée à Paris et à Lyon.

Pas mieux du côté du téléchargement 

Du côté des débits internet, ce n'est pas beaucoup mieux. Dans 16% des cas, il a été impossible de télécharger un fichier de 2 mégaoctets sur le réseau Free aux heures de pointe, indique le magazine.

Ces résultats sont le fruit, selon Capital, de 9 392 tests d’appels et de 3 619 tentatives de téléchargement, réalisées entre lundi et jeudi en centre-ville comme en banlieue. De quoi se prémunir de toute attaque en justice de la part de Free ? L'opérateur a en effet menacé d’attaquer en justice quiconque dénigrerait la qualité de son réseau.