Feuilleton : des villes et des chants (3/5)

France 2 s'est rendue à Sète, sur les traces de Georges Brassens, dont l'esprit et la musique parfument encore les rues, 36 ans après sa mort.

Voir la vidéo
france 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À Sète (Hérault), partir sur les traces de Georges Brassens, c'est emprunter les canaux qui sillonnent la ville. Une fois par an, au pied d'un phare, sur le rocher près duquel il aimait nager, un festival a lieu en son hommage. Non loin de là, on devine à peine une fresque. Ici, au début des années 70, se dressait une cabane hors du monde. Jean a vécu ici avec un pêcheur, ami du chanteur. Plusieurs fois par an, il leur rendait discrètement visite, échappant aux caméras. Restent aujourd'hui les souvenirs et une photo.

La maison familiale est toujours là

Si la cabane n'est plus, la rue où il est né porte aujourd'hui son nom, et sa maison natale est toujours là. Un demi-siècle plus tard, la maison est toujours occupée par la famille. Flanqué d'une mauvaise réputation après une affaire de vol de bijoux, Brassens quitte Sète à 18 ans, direction Paris et la carrière que l'on sait. Il ne reviendra à Sète qu'en octobre 1981 pour y être enterré, tout près de l'étang de sa jeunesse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Georges Brassens chez lui, le 9 octobre 1972 à Paris.
Georges Brassens chez lui, le 9 octobre 1972 à Paris. (AFP)