Fête du cinéma : la filière espère un retour en salles des spectateurs

Publié Mis à jour
Fête du cinéma : la filière espère un retour en salles des spectateurs
France 2
Article rédigé par
E. Cornet, A. Sylvain, M. Barrois, France 3 Bordeaux, V. Poulain - France 2
France Télévisions

4 euros la place : un prix doux à l’occasion de la Fête du cinéma, qui a commencé dimanche 3 juillet et qui s’achèvera mercredi. L’objectif : tenter de séduire à nouveau le public, moins présent dans les salles obscures depuis la crise du Covid-19.

Une poignée d’acteurs français, réunis pour clamer haut et bien fort leur amour du grand écran. Derrière cette bande-annonce, un objectif : redonner envie au public de retourner dans les salles, avec la place à 4 euros en guise d’incitation. Sur les six premiers mois de l’année, la fréquentation a chuté de 30 % par rapport à 2019, dernière année "normale" avant le Covid-19. Autre mauvaise nouvelle : si les blockbusters américains, à l’image de Top Gun, tiennent à peu près leur rang, les films français eux, font plutôt grise mine. 

Des pépites au Festival de Cannes

Seuls deux films français ont dépassé les deux millions d’entrées en 2022. Forcément inquiets, les professionnels veulent néanmoins rester optimistes. "Le Festival de Cannes nous a apporté des pépites, qu’on va pouvoir proposer tout au long de l’année qui vient", déclare Fabien Houi, directeur du cinéma Le Brady à Paris. En attendant, la balle est dans le camp des spectateurs. Leur retour en salles est attendu par toute la filière du cinéma français.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.