Mondial du tatouage : pas d'âge pour se laisser tenter par l'aventure

Le Mondial du tatouage ouvre ses portes vendredi 6 mars à Paris. Retour sur un art qui interpelle à tout âge...

France 2

Ce weekend du 7 et 8 mars se tient le Mondial du tatouage à Paris. Ancré dans les moeurs, cet art traverse les âges. Jeunes et moins jeunes peuvent se laisser tenter par cette fantaisie. "Mais qu'on ne s'y trompe pas, pas besoin d'être un dur de dur pour tenter l'aventure", rapporte la journaliste de France 2.

"Un plaisir ou un petit regret" à combler

"Je me suis intéressé au tatouage dans la culture japonaise, dans la culture maorie et c'est ça qui m'a beaucoup plus attiré que le côté bad boy ou marin qu'on pouvait voir il y a quelques décennies", affirme Dominique Latour, devenues depuis un adepte du tatouage.
"Mon record c'est 86 [ans] pour les dames et 76 pour les hommes", précise Loïc Gignoud, tatoueur- PDG "Abraxas". "Ce n'est plus le même questionnement qu'à 18 ans. On est plus à essayer de se construire. [...] C'est plus un plaisir ou un petit regret qui resterait et qu'on a envie de combler".

Le JT
Les autres sujets du JT
Au salon du tatouage à Manhattan (New York), le 19 mai 2012.
Au salon du tatouage à Manhattan (New York), le 19 mai 2012. (MLADEN ANTONOV / AFP)