VIDEO. Dans un rocher, un ours ou une bouteille : les folles performances de l'artiste Abraham Poincheval

Le performeur français, habitué des défis fous, va passer, à partir de mercredi, sept jours et sept nuits, enfermé dans un rocher de 12 tonnes, au Palais de Tokyo, à Paris. 

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Pour être Abraham Poincheval, il ne faut surtout pas être claustrophobe, ni avoir le vertige. Et mieux vaut aimer être un peu seul. L'artiste et performeur français entame, mercredi 22 février, un séjour au cœur d'un rocher de 12 tonnes. Le sarcophage est installé dans le Palais de Tokyo, à Paris, où il passera sept jours et sept nuits. Pour Abraham Poincheval, ce sera d'abord "une sorte de voyage à l'intérieur de la pierre, une sorte de cristallisation ou de fossilisation", a-t-il confié à l'AFP, juste avant son défi.

Il rêve de marcher sur les nuages

Avant cette expérience, l'artiste de 44 ans s'est déjà isolé dans des lieux et des conditions inhabituelles. Il a passé une semaine dans un trou creusé dans le sol d'une librairie et bouché par un rocher ; il a traversé la France en ligne presque droite, d'Ouest en Est ; il a poussé un cylindre, qui lui servait d'habitation et d'appareil photo (un sténopé), sur les routes des Alpes. Abraham Poincheval s'est surtout fait remarquer en passant plusieurs jours et nuits perché en haut d'un mât au-dessus du parvis de la gare de Lyon à Paris, dans le cadre de la Nuit Blanche, en remontant le Rhône enfermé dans une bouteille de 6 m de long, ou encore en habitant un ours naturalisé, dans un musée parisien, pendant 13 jours.

"La vie en autarcie, l’enfermement, l’immobilité ou la perte progressive des sens sont, pour lui, des moyens d’exploration du monde et de la nature humaine", explique la galerie Semiose, qui le représente. Son isolement n'est pas toujours total. Dans un ours, comme dans une bouteille, Abraham Poincheval échange volontiers avec le public, curieux ou inquiet. Après cette "empierrement", Abraham Poincheval prévoit déjà de couver des œufs de poule jusqu'à leur éclosion, mais son rêve reste de marcher sur les nuages

L\'artiste Abraham Poincheval, pose dans la pierre dans laquelle il s\'apprête à rester enfermé pendant une semaine, le 22 février 2017, au Palais de Tokyo, à Paris.
L'artiste Abraham Poincheval, pose dans la pierre dans laquelle il s'apprête à rester enfermé pendant une semaine, le 22 février 2017, au Palais de Tokyo, à Paris. (CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS)