Un artiste tente d'imprimer le web : déjà 10 tonnes de papier

A Mexico City, un artiste américain s'est lancé dans la folle entreprise d'imprimer le web, en hommage au hacker Aaron Swartz qui s'est suicidé en janvier dernier. Le poète Kenneth Goldsmith appelle pour cela les internautes à lui envoyer leur petit bout de web, jusqu'à la fin du mois. Il revendique déjà 20.000 contributeurs du monde entier.

(http://www.labor.org.mx/ Autre)

"A quoi ressemblerait le web si on le matérialisait ? " Le projet s'appelle "Printing out the Internet" et
c'est le but que s'est fixé l'artiste américain Kenneth Goldsmith : imprimer le web. Dans le cadre d'une exposition qui se déroule pendant l'été à Mexico City, le poète et fondateur d'UbuWeb, propose à qui veut de participer à "cette première tentative mondiale d'imprimer le web ".

L'exposition évolue chaque jour, lorsque l'équipe reçoit de nouvelles contributions. Chacun peut imprimer son petit bout de l'Internet et l'envoyer à l'artiste avant le 26 août ( ). Contacté par France Info, Kenneth Goldsmith explique qu'il a déjà reçu plus de 10 tonnes d'impressions. Résultat : "une pile géante de papier, de 6 mètres de haut ", l'équivalent de "trois ou quatre bébés baleines bleues ", a choisi pour sa part le Washington Post en terme de comparaison.

En mai dernier, le site Tech Hive s'était d'ailleurs lancé dans un calcul spéculatif pour tenter de savoir combien de place cela prendrait réellement d'imprimer tout le web. Il parvenait à la conclusion que cela nécessiterait une quantité de papier haute de 491.920 mètres, soit environ 55,7 fois le Mont Everest. Et le site de conclure qu'avec son entrepôt de 500m2, l'artiste américain n'a vraiment pas assez de place.

"Quelqu'un a même imprimé les 6.325 pages de YouPorn et nous les a envoyées"

Mais alors qu'est-ce que les gens envoient ? "Tout ce qu'est Internet : des spams, des mails, des relevés bancaires, des journaux intimes, des articles, et beaucoup de porno ", indique l'artiste. "Quelqu'un a même imprimé les 6.325 pages de YouPorn [site de vidéos porno] et nous les a envoyées. Je crois que c'est celui-là mon envoi préféré ", ajoute-t-il. Dans la galerie, les visiteurs peuvent même fouiller dans le tas, ou "lire" le web installés à une table prévue à cet effet.

Sur  , il est bien indiqué que tout le papier sera recyclé à la fin de l'exposition. Pour autant, certains critiquent le gâchis de papier, une pétition a été lancée, elle rassemble 434 signataires. Alors que Kenneth Goldsmith revendique 20.000 contributeurs du monde entier. Une manière comme une autre d'accéder à son quart d'heure de gloire, puisque "chaque contributeur fera partie de la liste des artistes dans l'exposition ", et sur le Tumblr, précise le projet.

Un hommage à Aaaron Swartz, hacker suicidé en janvier dernier

Mais derrière cette accumulation abracadabrante de papier, l'artiste veut en fait rendre hommage à Aaron Swartz, militant d'Internet et hacker. Cofondateur de Reddit et à l'origine du format RSS, il s'était suicidé en janvier dernier alors qu'il était poursuivi en justice. Il était accusé d'avoir téléchargé et mis à la disposition du public 4,8 millions d'articles scientifiques du prestigieux Massachussetts institute of technology (MIT), normalement accessibles uniquement sur abonnement.

"Quand la galerie Labor m'a proposé de lui rendre hommage, j'ai spontanément pensé à l'immensité. J'ai commencé à chercher des travaux traitant de la concrétisation du digital ", explique l'artiste américain Kenneth Goldsmith. Il cite alors un recensement de toutes les photos de Nathalie Portman sur Internet, ou de tous les articles sur la guerre en Irak. Mais "ce n'était pas assez ", c'était "trop précis, trop petit ", comparé à la quantité de données récupérées par Aaron Swartz. D'où l'idée de s'attaquer au web tout entier : "Nous avons besoin de nouveaux moyens de
mesurer l'infini
".