Plusieurs oeuvres volées au musée chinois du château de Fontainebleau

Le ministère de la Culture a annoncé l'ouverture d'une enquête après le vol ce dimanche d'une quinzaine d'oeuvres au musée chinois du château de Fontainebleau. Les voleurs ont agi très vite, dans la matinée.

(Le château de Fontainebleau abrite un musée chinois accueillant des pièces inestimables © MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Une enquête a été ouverte après le vol dimanche matin d'une quinzaine d'oeuvres d'art au musée chinois du château de Fontainebleau (Seine-et-Marne), a annoncé le ministère de la Culture.

L'effraction, survenue peu avant 6h, a duré sept minutes, peut-on lire dans un communiqué. La police a été alertée par les responsables du château, situé à 60 kilomètres au sud-est de Paris. Les portes du château sont restée fermées toute la matinée, jusqu'à 14h30. Le musée chinois, lui, reste fermé pour faciliter le travail des enquêteurs.

"On a le sentiment que ce sont des gens très déterminés, qui savaient très précisément ce qu'ils voulaient trouver et qui ont opéré de manière très professionnelle" (Jean-François Hébert, président du château)

Rassemblés par l'impératrice Eugénie dans son musée chinois en 1863, les objets dérobés proviennent du royaume de Siam (la Thaïlande actuelle) et de Chine, précise le ministère. Parmi ces objets figurent notamment la couronne du roi de Siam, offerte par les ambassadeurs de Siam à Napoléon III lors de leur visite officielle en 1861 et une chimère chinoise en émail cloisonné du règne de Quianlong (1736-1795).