Le monde de la culture rend hommage à la danseuse Maïa Plissetskaïa

La danseuse russe Maïa Plissetskaïa s'est éteinte samedi d’une crise cardiaque, à l’âge de 89 ans. Le monde de la culture salue une immense ballerine qui aura dansé près de 50 ans sur la prestigieuse scène du Bolchoï.

(La ballerine russe est décédée samedi d'une crise cardiaque en Allemagne. © LIDO/SIPA)

La ministre française de la Culture, Fleur Pellerin, a rendu hommage mardi à la danseuse russe, saluant dans un communiqué, "une diva de la danse (qui) a consacré sa vie entière au ballet ".

Elle a rappelé au passage les collaborations de l’artiste en France : l’Opéra de Paris, le Ballet de Nancy ou encore la Biennale de la danse de Lyon.

Le mécène et homme d’affaires Pierre Bergé a rendu hommage sur Twitter à la ballerine.

Tout comme le violoniste Renaud Capuçon qui avait collaboré avec elle. 

 

Le danseur Philippe Noisette a également salué "l'une des plus grandes danseuses de tous les temps ", dans un hommage pour le magazine Paris Match

 

Maïa Plissetskaïa était l'une des deux seules ballerines de l'ex Union soviétique à avoir été consacrée du titre de "Prima ballerina assoluta". Un titre qui désigne une ballerine considérée comme douée de talents exceptionnels.