La sortie de 36 films français menacée

"Astérix 4 Au service de sa Majesté" à "La Vérité si je mens 3" ou encore "Infidèle", le prochain film de Jean Dujardin pourraient être privés de sortie. En cause : les sociétés chargées du montage qui sont menacées de fermeture.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

36 films en cours de montage pourraient bien ne pas sortir au cinéma. Les sociétés chargées de leur post-production ont été récemment mise en liquidation judiciaire.La fédération des industries du cinéma en appelle à Nicolas Sarkozy pour mobiliser les pouvoirs publics.Un film comme Astérix qui recourt à énormément d'effets spéciaux en post-production a déjà un mois de retard: il n'y a plus une seconde à perdre" pour respecter une sortie prévue à l'automne , explique sur France Info Thierry de Segonzac.Le président de la fédération des industries du cinéma espère qu’on va lui "laisser le temps de trouver les moyens de sauver ces films" .

Si ces sociétés chargées du montage des films mettent la clé sous la porte, il faudra sauvegarder l’ensemble des œuvres qui sont dans les serveurs informatiques (les effets spéciaux, les animations…).
"Toutes saisies et déplacements des serveurs informatiques entraîneraient la perte irrévocable des éléments " qui représentent près de 300 millions d'euros d'investissements de production - 25% de l'investissement annuel du cinéma français, explique-t-il.
Par ailleurs, certains films sont déjà vendus à l'étranger avec un
calendrier de sortie et des moyens de promotion engagés: "Tout retard aurait un effet négatif retentissant ", insiste Thierry de Segonzac.

De son côté, le CNC a assuré en revanche être "fortement mobilisé pour garantir la sortie des films en salles et la pérennité des collections " et convoque jeudi "toutes les parties concernées ".