La France et les Pays-Bas vont acheter ensemble deux Rembrandt

La France et les Pays-Bas vont acquérir deux portraits peints par Rembrandt et mis en vente par la famille Rothschild, pour la somme de 160 millions d'euros. Ils seront exposés alternativement et ensemble au Rijksmuseum aux Pays-Bas et au Louvre en France. Les oeuvres n'ont pour l'instant été montrées qu'une seule fois au public, en 150 ans, pendant une exposition en 1956 aux Pays-Bas.

(Les deux tableaux seront exposés alternativement au Louvre à Paris et au Rijksmuseum à Amsterdam © Maxppp)

Après deux années de discussions, la transaction est maintenant officialisée. La France et les Pays-Bas vont acheter ensemble deux portraits de Rembrandt, a indiqué mercredi la ministre néerlandaise de la Culture. Propriétés de la famille Rothschild, ces deux tableaux néerlandais datent de 1634 et représentent deux notables (Marlen Soolmans et son épouse Oopjen Coppit) à la veille de leur mariage. Le musée Rijksmuseum a publié une image des tableaux sur Twitter : 

Prix d'achat : 160 millions d'euros, payé moitié moitié par la France et les Pays-Bas. "Une solution innovante renforçant la coopération culturelle entre la France et les Pays-Bas ", indiquait il y a quelques jours la ministre de la Culture Fleur Pellerin, et "l'aboutissement de la volonté partagée des deux gouvernements de maintenir les toiles sur le sol européen ". L'ambassdeur des Pays-Bas à Paris se félicite : 

Des toiles exposées une seule fois en 150 ans

Les deux toiles "seront toujours exposées ensemble, de manière alternée, dans les deux musées les plus renommés et les plus visités d'Europe, le Rijksmuseum et le Louvre ", a indiqué la ministre néerlandaise de la Culture Jet Bussemaker. "Le propriétaire actuel des peintures soutient cette forme unique de collaboration culturelle européenne ", a-t-elle ajouté.

Ces toiles seront d'abord exposées aux Pays-Bas. Elles n'ont pour l'instant été montrées qu'une seule fois au public, en 150 ans, pendant une exposition en 1956 aux Pays-Bas. ​

Une offre d'abord jugée trop chère par le Louvre

L'accord a été conclu entre le Premier ministre néerlandais Mark Rutte et le président français François Hollande lors d'une rencontre à New-York. Les détails pratiques doivent encore faire l'objet d'un accord.

La famille Rotschild avait approché le Louvre pour cette vente dès le printemps 2013, mais au bout d'un an de de négociations, le musée avait décliné l'offre, jugée trop chère. L'oeuvre la plus chère acquise à ce jour par le musée parisien est un tableau d'Ingres, Le Portrait du Comte Molé, acheté en 2009 pour 19 millions d'euros.