La Comédie-Française occupée par des intermittents

Une cinquantaine de personnes ont fait irruption sur la scène de la Comédie-Française qui a annulé la représentation de Lucrèce Borgia. La direction du Théâtre de l'Odéon a elle annulé la représentation de "Phèdre(s)" prévu ce mardi soir.

(La représentation de Lucrèce Borgia prévue ce soir à la Comédie française est annulée © Nathanaël Charbonnier / Radio France)

Ils mènent une action ce mardi soir à la Comédie-Française, à Paris. Une cinquantaine d'intermittents et de précaires ont réussi à s'introduire à l'intérieur du théâtre. La représentation de Lucrèce Borgia est annulée. Les intermittents "sont arrivés avec une banderole, ils sont montés sur scène" , raconte un spectateur. La police encercle le théâtre dont les entrées sont bloquées. L'administrateur général de la Comédie-Française, Eric Ruff, demande aux forces de l'ordre de ne pas intervenir. "Je me dois d'essayer d'assurer la sécurité des gens qui sont entrés, du public qui a fini par pouvoir sortir et des biens, qui ne m'appartiennent pas" explique l'administrateur.

Une cinquantaine de personnes occupent depuis mardi soir la Comédie-Française : un reportage de Thibault Lefèvre
--'--
--'--

Jusqu'au milieu de la nuit, les occupants continuent l'AG avec une question centrale : faut-il rester ? Le oui l'emporte à une écrasante majorité.

(Des intermittents sur la scène de la Comédie-Française © RF/ Nathanaël Charbonnier)

Spectacle annulé à l'Odéon

Dans un communiqué, la direction du Théâtre de l'Odéon à Paris indique qu'elle ne préfère pas prendre de risque et annule la représentation de la pièce de théâtre, "par souci de la sécurité du public et des artistes ".

Plusieurs dizaines d'intermittents, qui occupent depuis dimanche soir le Théâtre, ont menacé de perturber les représentations de l'Odéon afin de mettre la pression sur les négociations d'assurance chômage en cours. Réunis en assemblée générale lundi soir place de l'Odéon, ils ont été repoussés par les forces de l'ordre.

(odéon)

Les intermittents étaient déterminés ce mardi soir à continuer l'occupation de la terrasse de ce théâtre. Dans la soirée, les CRS empêchaient les autres manifestants réunis devant le théatre de les rejoindre à l'intérieur. 

"Tout en déplorant les incidents de la veille au soir, Stéphane Braunschweig, directeur de l'Odéon, ne peut accepter qu'un spectacle ne puisse être joué que sous la protection des forces de l'ordre ", a précisé la direction dans un communiqué.

"Phèdre(s)", actuellement à l'affiche avec Isabelle Huppert, est prévu jusqu'au 13 mai prochain au Théâtre de l'Odéon.