Hycinthe et Rose : François Morel, nostalgique, tendre et drôle

C’est un spectacle qui a le parfum de l’enfance. Au théâtre de l’Atelier à Paris, François Morel, comédien, ex-des Deschiens et chroniqueur de France Inter, lit son livre "Hyacinthe et Rose". Ca parle de grands-parents, de vacances à la campagne, de cousin fayot, d'amaryllis et de coquelicots. Doux et drôle.

(©)

"Ce n’est pas un spectacle moderne, " reconnaît François Morel, beaucoup de spectacles que je vais voir en ce moment, dont certains sont formidables, sont vénéneux… là, c’est un truc de tendresse et de gentillesse. " Un "truc" qui ouvre sur une petite mélodie nostalgique qui grésille, Que sont devenues les fleurs .

Sur scène, un piano, une trompette, des petites cloches… Il y a là aussi une table, une chaise. Au sol, de la pelouse et dans le fond des nuages qui passent. Dans ce décor qui sent la campagne, François Morel s’avance, un livre à la main, et nous conte l’histoire de Hyacinthe et de Rose. Deux noms de fleurs, deux prénoms, celui d'un grand-père et d'une grand-mère. "Mariés depuis 45 ans, ensemble depuis toujours, " raconte François Morel, narrateur et petit fils imaginaire. "Ils ne s’entendaient sur rien (…) Hyacinthe était coco, Rose était catho. Hyacinthe aimait boire, Rose aimait manger… " . D’un côté le vin rouge et les chants révolutionnaires, de l’autre le tricot et les cantiques. Seul point commun des deux : l’amour des fleurs.

"Raconter l’enfance de tout le monde "

Et François Morel se souvient de ses vacances de petit Parisien chez ces deux-là : le grand-père qu’on récupère ivre mort dans les marguerites, le cousin qui cueille les fleurs sans les tiges, la tombe du chat sur laquelle se mettent à pousser des tulipes, la tante et ses confitures à la violette…

A chaque fleur son histoire, à chaque fleur son souvenir. "J’ai juste essayé de raconter l’enfance de tout le monde ", explique le comédien. Dans le public, on écoute, on sourit et on rit aussi. Accompagné par le musicien Antoine Sahler, avec une chanson par-ci par-là et trois fois rien sur scène, François Morel nous embarque. Avec poésie, élégance et sans aucune méchanceté : "J’aime bien quand on fait venir des gens au théâtre et qu’on leur donne un peu d’espoir et de consolation. "

"Hyacinthe et Rose", un peu de douceur dans un monde de brutes. Le reportage d'Anne Lamotte
--'--
--'--

Hyacinthe et Rose  au Théâtre de l'Atelier

Jusqu'au 11 décembre 2015

1 Place Charles Dullin, Paris XVIIIe

Réservation 01 46 06 49 24

Du mardi au samedi à 19h00

Matinée le samedi à 17h00

Attention : Samedi 10 octobre représentation à 16h00 uniquement