Ces six gifs sont des œuvres d'art

La célèbre galerie Saatchi de Londres a récompensé leurs créateurs.

Ne l'appelez plus gif, mais "motion photography" en anglais ou "photographie en mouvement". La célèbre galerie d'art Saatchi, à Londres, a rebaptisé ces images animées et veut leur donner leurs lettres de noblesse en les traitant comme des œuvres d'art. Saatchi a donc organisé un concours qui a attiré plus de 4 000 participants venus de 52 pays, précise Wired (en anglais), lundi 28 avril.

Les six vainqueurs n'ont pas grand-chose à voir avec les millions de gifs pixellisés de Nicolas Cage, Batman ou Bob l'Eponge qui circulent sur les réseaux sociaux. La plupart ressemblent à des scènes de cinéma, parfois surréalistes, tant l'image est de bonne qualité et la composition des plans soignée.

Voici les six finalistes du concours. Ils seront exposés dans la galerie jusqu'au 26 mai à Londres. 

Matthew Clarke

Cet artiste britannique est récompensé dans la catégorie "nuit".

Stefanie Schneider

Cette photographe allemande se distingue dans la catégorie "paysage".

Christina  Rinaldi

Cette photographe américaine est LA gagnante de la compétition pour cette image de laveur de vitres, dans la catégorie "urbaine". 

Kostas Agiannitis

Avez-vous remarqué ce léger mouvement dans les cheveux ? Cet artiste grec concourait dans la catégorie "style de vie". 

Emma Critchley

Cette photographe anglaise a séduit le jury dans la catégorie "people". Interrogée par Wire, elle décrit ainsi la différence entre l'élaboration d'une image fixe et celle d'un gif : "Le processus de création diffère dans le sens où vous cherchez un tout petit mouvement ou moment qui peut être répété de manière fluide."

Micaël Reynaud

Cocorico, cette œuvre remarquée dans la catégorie "Mouvement" a été réalisée par un designer français. Les pigeons (parisiens ?) renferment une poésie insoupçonnée.

 

Wired regrette toutefois que la sélection du jury ait exclu l'humour, principale caractéristique des gifs. Selon le site américain, ces œuvres minimalistes restent peu représentatives de la pop culture véhiculée par les images animées qui fleurissent sur le web et dans les médias en ligne.