Vandalisé, l'"arbre" de la place Vendôme a été démonté et remballé

L'artiste américan Paul McCarthy a préféré renoncer à exposer sa sculpture polémique.

\"Tree\", l\'oeuvre de Paul McCarthy installée place Vendôme, à Paris, le 15 octobre.
"Tree", l'oeuvre de Paul McCarthy installée place Vendôme, à Paris, le 15 octobre. (BERTRAND GUAY / AFP)

Est-ce un arbre de Noël ou un sextoy géant ? L'arbre de l'artiste contemporain Paul McCarthy, installé place Vendôme à Paris dans le cadre de la programmation "Hors les murs" de la Foire internationale d'art contemporain (Fiac), a provoqué un déluge de sarcasmes et réactions scandalisées sur les réseaux sociaux en raison de sa ressemblance avec un sextoy géant. A tel point que l'artiste américain, qui assume la comparaison, a été agressé et "The Tree" (c'est son nom) vandalisée.

Paul McCarthy a finalement renoncé samedi 18 octobre à exposer son œuvre et l'arbre gonflable a été remballé. Francetv info vous raconte comment on en est arrivé là.

Acte 1 : l'artiste est agressé en pleine rue

Jeudi après-midi, quelques heures après l'installation de l'œuvre, l'artiste est agressé. En pleine rue, un homme frappe trois fois Paul McCarthy au visage "en hurlant qu’il n’est pas français et que son œuvre n’a rien à faire sur cette place, avant de partir en courant", a rapporté Le Monde.fr (pour abonnés).

Acte 2 : l'œuvre est vandalisée

Les détracteurs de l'étonnant sapin n'en restent pas là. Dans la nuit de vendredi à samedi, "The Tree" est vandalisée. "Des individus ont sectionné les câbles qui maintiennent la sculpture en place, profitant d'un moment d'inattention de l'agent de sécurité. L'œuvre gonflable s'est affaissée. Le responsable a choisi de la dégonfler volontairement. Des investigations sont en cours", a indiqué à l'AFP une source policière.

Acte 3 : la mairie de Paris refuse de céder

Dans un premier temps, il est annoncé que la sculpture sera regonflée. A la mairie de Paris, on refuse de céder face à cette intimidation. "La honte et l’humiliation pour la France, ce n’est pas l’œuvre gonflable éphémère place Vendôme. Ce sont ces imbéciles qui la dégradent", estime le maire adjoint à la Culture de Paris, Bruno Julliard

Pour sa part, la maire de la capitale, Anne Hidalgo annonce que sa municipalité ne cédera pas face.

Acte 4 : l'artiste jette l'éponge

Dans l'après-midi, changement de discours. La Fiac annonce le retrait de la sculpture dans un communiqué. "Suite aux actes de vandalisme survenus cette nuit à l'encontre de l'œuvre 'The Tree' de Paul McCarthy présentée sur la place Vendôme à Paris dans le cadre du parcours 'Hors les Murs' de la Fiac, l'œuvre ne pourra pas être réinstallée", indique le texte.

"Devant la violence de certaines réactions, l'artiste s'inquiète de potentiels débordements lors du remontage de l'oeuvre", poursuit la Fiac dans son communiqué. Pour sa part, Paul McCarthy indique ne pas vouloir "être mêlé à ce type de confrontation et à la violence physique, ou même continuer à faire prendre des risques à cette oeuvre".

"Au lieu d'engendrer une réflexion profonde autour de l'existence même des objets comme mode d'expression à part entière, notamment dans la pluralité de leur signification, nous avons assisté à de violentes réactions", regrette Paul McCarthy.