A Versailles, l'oeuvre d'Anish Kapoor vandalisée pour la troisième fois

Le "Dirty Corner" d'Anish Kapoor, exposé dans le parc du Château de Versailles, a été dégradé une nouvelle fois a-t-on appris ce jeudi auprès de la direction du domaine. C'est la troisième fois depuis son installation en juin que l'oeuvre est visée par des tags et coups de pinceaux.

("Dirty Corner" l'oeuvre d'Anis Kapoor dans le parc du Château de Versailles, avant sa troisième dégradation © MaxPPP)

Peinte en jaune en juin, recouverte d'inscriptions à caractère antisémite dimanche dernier, puis taguée en rose de l'inscription "Respect Art as U trust God" ("Respecte l'art comme tu crois en Dieu"), l'oeuvre d'Anish Kapoor a été la cible de trois attaques depuis son installation. La direction du domaine de Versailles a refusé de donner un sens aux nouvelles inscriptions découvertes ce jeudi. 

De nouvelles mesures de sécurité vont être mises en place pour protéger le "Dirty Corner". Des maîtres-chiens et des policiers feront des rondes pendant toute la nuit et de nouvelles caméras vont être installées.

L'oeuvre sera-t-elle nettoyée ? 

La sculpture monumentale de l'artiste, aussi surnommée "vagin de la reine", est une imposante trompe d'acier installée en plein coeur des jardins du Château de Versailles. Après avoir été nettoyée une première fois en juin, l'artiste a refusé de la faire nettoyer affirmant que les "mots infamants" découverts dimanche font partie de l'oeuvre. Anish Kapoor a modéré son propos par la suite, lors d'une visite sur les lieux mardi, en affirmant qu'il "avait besoin de temps pour décider " d'effacer les tags.