Vincent Delerm au festival Lumière pour son film "Je ne sais pas si c'est tout le monde"

Le chanteur venu présenter son premier film à Lyon a désormais une plaque à son nom rue du Premier Film

Vincent Delerm vient de dévoiler sa plaque rue du Premier Film à Lyon
Vincent Delerm vient de dévoiler sa plaque rue du Premier Film à Lyon (- Jean-Luc Mège Photography / Collection Institut Lumière)

Vincent Delerm est sur tous les fronts en ce mois d'octobre. Le chanteur sort ce vendredi un nouvel album, Panorama. Le néo-cinéaste était à Lyon hier pour présenter au Festival Lumière son film, Je ne sais pas si c'est tout le monde, qui sortira en salles le 23 octobre. Un passage en terre lyonnaise qui lui a valu la pose d'une plaque à son nom, à côté de celle de Ladj Ly, sur le mur de l'Institut Lumière, rue du Premier film.

Vincent Delerm, le chanteur passionné de 7e art, a choisi d'entrer dans le cinéma par le documentaire. Je ne sais pas si c'est tout le monde qu'il a présenté à Lyon une semaine avant sa sortie est un film de rencontres et de questions. Rencontres avec Alain Souchon, Jean Rochefort mais aussi des anonymes pour un questionnement sur l'intime, la mémoire et le rapport aux autres : "Ce qu'on espère en faisant ce film, c'est qu'à chaque fois que quelqu'un parle de lui ou dit quelque chose, ça trouve un écho chez les gens qui assistent à ça".

"Vivre une vie Varda"

Chez Vincent Delerm le cinéma n'est jamais loin... y compris dans ses chansons. il y a eu Fanny Ardant et moi et, dernière preuve en date, Vie Varda, un des titres de son dernier opus Panorama qui évoque la grande dame du cinéma disparue le 29 mars dernier.

Vincent Delerm

Quand j'étais étudiant, j'aimais faire de la musique en mettant un film dont je coupais le son. Ainsi j'avais l'impression de générer une musique de film et aussi que les personnages du film allaient rentrer dans mes chansons.Vincent Delerm

Depuis, Vincent Delerm a inscrit des grands noms du 7e art dans son Panthéon personnel. Ainsi, avant la première d'un spectacle, il aime regarder de Truffaut Le dernier métro, ce film qui, dit-il, lui a "donné envie d'être sur scène" et qui lui "fait ressentir le plus le vertige de la préparation des spectacles et de tout ce qu'il y a autour".