Rencontre avec l'auteur de BD Franck Margerin à Montargis pour l'inauguration de sa rétrospective

Franck Margerin, le père de Lucien, son célèbre anti-héros rockeur à la banane, a les honneurs d'une rétrospective à Montargis. Une exposition qui ravive les souvenirs de jeunesse de nombreux visiteurs. A découvrir jusqu'au 30 septembre. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Exposition Franck Margerin à Montargis, Loiret (France 3 Centre Val-de-Loire)

Franck Margerin a débuté au milieu des années 1970. Il a travaillé pour Fluide Glacial et Métal Hurlant notamment. Une période qui rend nostalgique les premiers visiteurs de cette rétrospective présentée à la médiathèque de Montargis, dans le Loiret. Lucien, son héros le plus célèbre, a conquis des générations de lecteurs.

Exposition Franck Margerin à Montargis

35 panneaux représentent les grandes heures de la carrière de Franck Margerin. Aux côtés de Lucien, le célèbre motard rock-and-roll, on retrouve aussi Momo le coursier et Manu, imaginé au départ pour l'adaptation en dessin-animé de Lucien. "J'ai créé Manu car on voulait faire un dessin-animé avec Lucien. Mais j'avais déjà fait beaucoup de Lucien alors je me suis dit que ça serait sympa de créer un nouveau personnage" raconte l'auteur. 

L'exposition sent bon le rock-and-roll, les bikers et une certaine insouciance. Pour certains visiteurs, Margerin représente beaucoup de joyeux souvenirs de jeunesse. "J'ai découvert la BD grâce à mon père et j'ai grandi avec Fluide Glacial et Métal Hurlant et donc Lucien le rockeur et motard qui a bercé mon enfance" explique une fan de la première heure, venue découvrir l'exposition dès l'ouverture. 

Un héros intergénérationnel

Lucien, personnage drôle et sympathique, vieillit en même temps que son créateur. En 2008, Margerin le présente un peu grisonnant et bedonnant. L'auteur aime jouer sur les décalages entre générations. "Il faut un regard bienveillant sur les nouvelles générations" explique-t-il. "Quand on était jeunes, nos parents n'aimaient pas le rock et nos cheveux longs, donc j'essaye de ne pas faire pareil avec mon fils". L'exposition présente aussi d'autres réalisations de Franck Margerin, comme des illustrations de pochettes de disques ou encore l'affiche de l'exposition actuellement consacrée à Renaud à la Philarmonie de Paris

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.