"Présidents" : François Hollande assiste à l'avant-première du dernier film d'Anne Fontaine, montré à Tulle

Le film "Présidents" imagine deux ex-locataires de l'Élysée, Nicolas et François, s'allier lors d'une ultime campagne pour contrer l'extrême-droite. L'ancien président socialiste François Hollande était présent à l'avant-première et a partagé ses impressions. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Image du film "Présidents" d'Anne Fontaine.  (CHRISTOPHE BRACHET / Universal Pictures France)

C’est l’histoire de deux anciens présidents, Nicolas et François. "Toute ressemblance avec la réalité n'est purement pas fortuite", prévient Anne Fontaine, la réalisatrice de Présidents, dans la bande-annonce. Après Police (2020) la cinéaste revient avec cette comédie jubilatoire sur le monde politique. Le film a été présenté en avant-première ce vendredi 18 juin à Tulle, en présence de François Hollande, l’ex-président en personne.

Dans cette fiction, Nicolas (Jean Dujardin) a du mal à raccrocher sa carrière politique. Pour préparer son grand retour, il part en Corrèze dans l'espoir de convaincre François (Grégory Gadebois), également à la retraite, de s’allier avec lui pour contrer l’extrême droite et ainsi "sauver" la démocratie.

Avant-première du film "Présidents" à Tulle

L’acteur Grégory Gadebois raconte sa surprise quand il a découvert le sujet de ce film. "J’ai lu un scénario et j’ai vu un gars qui s’appelait Nicolas, qui était à Paris, qui passait l’aspirateur, il s’ennuyait un peu. Et à un moment j’ai compris et je me suis dit : de qui on parle en fait ?", se souvient-il, avant d’ajouter : "Mais j’étais déjà rentré dans l’histoire."

Un scénario "inimaginable"

"J'appréhendais un peu le film et comment allait être représenté Nicolas Sarkozy [président de la République de 2007 à 2012 sous l’étiquette UMP]. Je ne voulais pas qu'il soit trop maltraité, et d'ailleurs il a été très bien représenté", a assuré François Hollande devant les spectateurs, rapporte France Bleu Limousin.

"C’est un film qui, à un moment, met en scène deux personnages qui ont exercé les plus hautes fonctions et qui se posent la question : Qu’est-ce que nous avons à faire ? Qu’est-ce que nous pouvons faire ? Y compris l’inimaginable, se mettre ensemble. Ce qui est vrai, est inimaginable", a commenté l’ancien président au micro de France 3.

La Corrèze, "terre des présidents"

"J’essayais de ne pas trop me reconnaître, mais il y avait des éléments qui pouvaient favoriser ce rapprochement, d’abord la Corrèze", continue François Hollande. Ce département est considéré comme le fief du socialiste, qui, avant l’Elysée, a été maire de Tulle de 2001 à 2008 et président du conseil général de Corrèze de 2008 à 2012.

Pour la réalisatrice, le choix de ce département comme décor était une évidence. "C’est la terre des présidents", déclare Anne Fontaine. "Donc de les imaginer faire du vélo, courir, avoir accès à des tracteurs, chanter du Francis Cabrel, c’était ça la poésie de l’histoire." Le film est attendu pour le 30 juin dans les salles de cinéma.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.