Les sujets du jour
CoronavirusRentrée scolaire 2020Présidentielle américaineTour de France 2020

L'exposition "Enfers et fantômes d’Asie" hante le Musée des Arts Asiatiques de Nice

Exposition "Enfers et fantômes d'Asie à découvrir au Musée départemental des Arts Asiatiques à Nice (L. Querin / France Télévisions)

Le Musée des Arts Asiatiques de Nice propose jusqu'au 30 novembre une plongée dans un monde aussi fantastique qu'effrayant. 

Cette exposition évènement, déjà présentée en 2018 au Musée du Quai Branly à Paris, entraîne le public aux frontières du réel, dans un monde peuplé de créatures fantastiques et monstrueuses issues de croyances chinoises, japonaises, thaïlandaises et Vietnamiennes.


Près de 200 oeuvres de différentes époques sont présentées. Certaines ont traversé les siècles, comme des estampes, des sculptures, des masques ou encore des costumes. D'autres sont plus contemporaines, issues de films, de jeux vidéos et de mangas.

Des fantômes superstars en Asie

Lors de la visite au Musée départemental des Arts Asiatiques vous croiserez des fantômes qui selon les légendes sont décédés de morts violentes et viennent se venger du monde des vivants. Parmi eux se trouve se trouve Namnak, une thaïlandaise morte en couche après le départ de son mari à la guerre.

"On a souvent des personnages féminins qui sont tourmentés, un peu malmenés par la société" explique Adrien Bossard, co-commissaire de l'exposition. 

Le fantôme de namnak et de son enfant exposé au Musée départemental des Arts Asiatiques de Nice (L. Querin / France Télévisions)

La légende d'Oiwa

Oiwa est le plus célèbre fantôme du Japon. Son histoire inspirée d'un fait-divers survenu en 1925 a fait l'objet d'une pièce de théâtre. Cette femme aurait été assassinée par son mari qui souhaitait épouser une femme plus riche. Le récit de ses apparitions fantomatiques a depuis hanté les arts. 

"On a généralement cette chevelure qui est en désordre, on a ce visage qui est spécifique à Oiwa puisqu'elle a été défigurée par son mari. Avec ce type de représention on est à l'opposé de ce qu'est la représentation féminine dans l'art japonais avec des femmes qui ont de belles coiffures, de beaux kimonos."

Oiwa, le plus célèbre fantôme japonais (L. Querin / France Télévision)

Toutes ces légendes et traditions de la culture asiatique ont traversé les siècles et inspiré le cinéma, les BD et les jeux-vidéos dont le célèbre Pac Man.

Cette exposition avec ses fantômes, ses vampires et ses damnés faméliques est réservée aux visiteurs de plus de 12 ans. Les amateurs d'histoires d'épouvantes seront comblées. 

Exposition Enfers et fantômes d'Asie
Musée des Arts asiatiques de Nice
405, Promenade des Anglais Arenas
Entrée libre

Affiche de l'exposition "Enfers et fantômes d'Asie" (Quai Branly / Musée départemental des Arts Asiatiques de Nice)