Il fête ses cinq ans : comment le musée des Confluences de Lyon est devenu le plus visité en régions

Le musée des Confluences avec ses choix d'expositions temporaires audacieux a attiré 3 700 000 visteurs depuis son ouverture.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le musée des Confluences, Lyon, le 16 décembre 2019 (AFP / MANUEL COHEN)

Avec plus de 650 000 visiteurs par an, le musée des Confluences de Lyon est le musée le plus visité de France (hors musées parisiens). Et depuis son ouverture il y a cinq ans (le 19 décembre 2014), il a accueilli 3 700 000 personnes. Pari largement réussi pour cet établissement qui fait désormais partie du paysage lyonnais et qui s'est imposé parmi les visites incontournables pour les touristes. 

L'univers de Ponk&Reponk en avant-première 

C'est lors de cette soirée anniversaire que les visiteurs pourront découvrir la nouvelle exposition temporaire du musée L'univers à l'envers, confié aux artistes suisses Plonk&Replonk, spécialisés dans les détournements d'images. Ils ont notamment visité les réserves du musée pour donner libre cours à leur imagination. Une exposition à découvrir jusqu'au 1er novembre 2020. 

Exposition « L’univers à l’envers, Plonk et Replonk® » au musée des Confluences  (© Bébert - Plonk & Replonk ®)

Les expositions temporaires, c'est l'une des signatures du musée, qui en a présenté 26 en cinq ans. Certaines ont été de vrais succès populaires, à l'image d'Antartica ou Hugo Pratt. Des expositions qui voyagent et qui possèdent la "signature" musée des Confluences : une scénographie théâtralisée, un propos scientifique et une approche interdisciplinaire. "On a une programmation accessible, compréhensible" explique Hélène Lafont-Couturier, directrice du musée. "C'est cette approche interdisciplinaire qui séduit aussi. On raconte des histoires. Et puis ces scénographies très immersives jouent sur l'identité du musée".

Un musée familial

Des atouts et une originalité qui attirent un public familial et fidèle. Près d'un quart des visiteurs est venu au moins trois fois depuis l'ouverture du musée. Le pari de l'ouverture au grand public est également réussi avec environ 20% des visiteurs qui déclarent ne pas fréquenter d'autres musées le reste de l'année. Avec les collections permanentes, le musée ambitionne de raconter le récit de l'humanité, l'établissement s'étant construit avec les riches collections de l'ancien Musée d'histoire naturelle de Lyon. D'un squelette de mammouth à un exemplaire du Spoutnik 2, les 3000 objets de la collection permettent un voyage dans le passé, le présent et futur assez unique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.