Dans les rues et au musée, Orléans célèbre le printemps avec les œuvres monumentales du plasticien allemand Markus Lüpertz

Publié
FTR
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

Un parcours qui permet de découvrir des sculptures et des peintures du plasticien allemand dans les rues du centre-ville et au musée des Beaux-Arts jusqu'au 4 septembre 2022. 

C'est un grand nom de l’art contemporain qui a pris possession d'Orléans. Depuis quelques jours les œuvres du peintre et sculpteur allemand Markus Lüpertz sont exposées dans la rue et au musée des Beaux-Arts jusqu'au 4 septembre 2022. 

Au total 124 peintures et dessins sont présentés dans les galeries du musée, tandis que onze sculptures monumentales et colorées sont éparpillées dans des lieux choisis par le truculent dandy.

Un musée à ciel ouvert à Orléans

Au pied de la cathédrale, dans les parcs ou dans les rues du centre historique d'Orléans, au gré de sa visite, le promeneur découvre des sculptures monumentales ou des bronzes colorés. Un glorieux Achille sur un rond-point, de gigantesques Mozart, Judith et Ulysse ou un Fragonard romantique sous les arcades du musée. Onze oeuvres au total entament un dialogue insolite, entre lumière printanière et vieilles pierres. Elles sont signées Markus Lüpertz, l’un des chantres du néo-expressionnisme allemand. Même l'artiste, âgé aujourd'hui de 80 ans, semble époustouflé par le résultat. "Les sculptures se trouvent ici comme si elles avaient toujours eu leur place, je pense que c'est le plus beau compliment que l'on peut faire, mes sculptures se sentent chez elles, ici à Orléans", se réjouit-t-il. 

"Hercule" par Markus Lüpertz  (France 3 Centre)

Un dialogue avec les visiteurs 

Dans les allées du musée des Beaux-Arts, c'est un parcours pictural qui se révèle aux visiteurs. Intitulée Markus Lüpertz, le faiseur de dieux l'exposition présente les principaux thèmes qui inspirent l'artiste : la mythologie et la musique. À la fois figuratif et abstrait, le processus créatif du peintre est essentiellement guidé par la forme et la couleur. "Ce qui l'intéresse ce n’est pas tant le sujet, que ce qu’il va pouvoir dire aux visiteurs, faire ressentir aux visiteurs, ce plaisir de la peinture, de l’émotion picturale est absolument essentiel chez l’artiste", explique Olivia Voisin, directrice des musées d’Orléans.

Surnommé le prince des peintres, en raison de son extravagance, Markus Lüpertz n'a rien perdu de son énergie créatrice et du plaisir de la partager. "Les tableaux ne commencent à vivre que lorsqu’ils sont vus. C’est une sorte de réciprocité entre la toile et le spectateur. C’est le regard qui fait vivre la peinture et c’est pourquoi je continue à peindre", confie-t-il.

Par ailleurs, l'exposition invite le public à réfléchir avec l'artiste sur les notions de héros et d'idéal, de figuration et d'abstraction, grâce notamment à ses séries sur l'Antiquité. "Nous avons rouvert récemment les salles du XIXe siècle: c'est vraiment le romantisme français qui est représenté à Orléans et Markus Lüpertz est un héritier direct de cette peinture-là", rapporte encore la directrice du musée. 

Le peintre, poète, sculpteur et récemment metteur en scène est aussi musicien de free jazz au sein d'un groupe, le Triple Trip Touch. Il sera présent à Orléans le 18 juin pour un concert. 

"Markus Lüpertz, le faiseur de dieux" 
Musée des Beaux-arts d'Orléans
jusqu'au 4 septembre 2022 
Ouvert de 10h à 18h 
Entrée 6€

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.