Dans le Loiret, une rose nommée Laure Calamy a fleuri au château de Saint-Jean-Le-Blanc

La roseraie du château de Saint-Jean-Le-Blanc dans le Loiret présente une nouvelle rose baptisée "Laure Calamy". L'actrice originaire de la région a fait le déplacement pour célébrer l'événement. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La comédienne Laure Calamy avec la rose qui porte désormais son nom au château de de Saint-Jean-Le-Blanc (Loiret) (France 3 Centre)

Il y avait déjà la rose Catherine Deneuve, la rose Jeanne Moreau ou encore la rose Sophia Loren.  Dans le jardin des belles épineuses, il faudra désormais compter avec la rose Laure Calamy. Un baptême de la rose était organisé au château de Saint-Jean-Le-Blanc dans le Loiret, tout proche d'Orléans. L'héroïne du film Antoinette dans les Cévennes était présente lors de la cérémonie ce samedi 1er octobre 2022. 

Une rose nommée Laure Calamy
France 3 Centre-Val de Loire / N. Evangelista / Y. Le Bloa / A. Grandveau

Une rose pétillante

Elle est d'un rose flamboyant, aussi acidulée qu'une framboise, en bouton ou parfaitement éclose, la rose Laure Calamy ressemble comme deux gouttes d'eau à sa marraine. Après deux ans de travail, cette petite nouvelle vient enrichir la roseraie du château de Saint-Jean-Le-Blanc à côté des 76 autres variétés. Le choix de baptiser une nouvelle fleur du nom de l'actrice n'est pas un hasard. "Elle est originaire de la région, elle vient régulièrement lorsqu'il y a des avant-premières et ça nous faisait plaisir de baptiser un rosier à son nom", explique Françoise Grivotel, la maire de Saint-Jean-le-Blanc.

Un nom devenu incontournable au box-office du cinéma français. Révélée dans la série Dix pour cent, récompensée par un César pour son rôle dans le film Antoinette dans les Cévennes, Laure Calamy explore tous les rôles, superbement décalés ou profondément tragiques.

En promotion pour "L'origine du mal"

Jeune élève au Conservatoire d'Orléans, c'est ici qu'elle a fait ses premiers pas au théâtre, elle entretient un lien profond avec sa ville d'origine. "J'ai aimé cette ville pour l'accès culturel qu'elle m'a offert. A l'époque c'était au cinéma du Martrois où j'ai pu voir des films qui sortaient, un peu des blockbusters", se souvient-elle. 

C'est donc tout naturellement que Laure Calamy est venue dans le Loiret pour faire la promotion de son dernier film, L'Origine du mal, de Sébastien Marnier, où elle partage l'affiche avec Jacques Weber, Dominique Blanc, Doria Tillier et Céleste Brunnquell. Une intrigue épineuse qui sera sur les écrans le mercredi 5 octobre 2022. "C'est un thriller, quelque chose d'assez vénéneux mais en même temps très drôle", dévoile la comédienne. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.