À Douai, les bibliothécaires vous proposent quinze minutes de "lecture-surprise" au téléphone

Prenez rendez-vous sur le site de la bibliothèque de Douai et on vous rappellera pour vous lire une histoire. Une expérience inattendue proposée par les bibliothécaires pour rompre la routine quotidienne. Des "lectures-surprises" au téléphone, accessibles à tous. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La bibliothèque de Douai proposent des "lectures-surprises" par téléphone. (Fabien Garreau / France 3)

Un peu de douceur et d’évasion sans bouger de son salon. La bibliothèque de Douai a eu l’idée de proposer des lectures par téléphone. Des appels de 15 minutes et au bout du fil la surprise de découvrir un extrait d’un des ouvrages sélectionnés par les bibliothécaires qui participent à cette opération originale. "Une aération dans un quotidien qui n’est pas forcément toujours gai en ce moment", précise Pamela Boittiaux, la directrice de la bibliothèque.

Tous publics

Les bibliothécaires de Douai réalisent en moyenne une vingtaine de lectures téléphoniques par semaine. Drôles, surprenantes, angoissantes ou encore déroutantes, elles ont sélectionné tout un tas d’histoires dans différents genres littéraires. Des lectures-surprises qui s’adressent également aux enfants avec une sélection jeunesse. Chaque appel est différent et créé un lien particulier entre ceux qui racontent et ceux qui écoutent : "Je trouve que c’est très émouvant cette relation avec les lecteurs et particulièrement avec les enfants", s’enthousiasme Catherine Drevet-Mulard qui vient de lire une histoire par téléphone à la petite Zélie.

Pour goûter à cette expérience de lecture téléphonique, il suffit de se rendre sur le site internet de la bibliothèque de Douai, de choisir une date et un créneau horaire, de préciser si c’est pour vous ou pour offrir à un proche. On vous confirmera ensuite le rendez-vous. Il n’y a plus qu’attendre le coup de fil de la bibliothèque, à s’installer confortablement et à se laisser transporter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.