40 ans des "Bronzés font du ski" : Val d'Isère se souvient bien du "Planté de bâton"

Patrice Leconte a tourné son film devenu culte à Val d'Isère. La station de Tarentaise n'a pas oublié le passage de la troupe du Splendid et les scènes les plus marquantes du film.

Portraits de Fernand Bonnevie le moniteur de Jean Claude Dusse
Portraits de Fernand Bonnevie le moniteur de Jean Claude Dusse (D. Semet / France Télévisions)

Le film Les Bronzés font du ski a quarante ans. Tourné en mars 1979 à Val d'Isère, il a laissé dans la station savoyarde des souvenirs conservés pieusement. 

Et dire qu'au moment de leur sortie en salles Les Bronzés font du ski n'ont attiré "que" 1,5 millions de spectateurs. Cela n'a pas empêché le film de Patrice Leconte de devenir culte, notamment grâce à des scènes et des répliques dont on se souvient à Val d'Isère 40 ans après. Val d'Isère dont le nom n'est jamais prononcé dans le film.

Patrice Leconte

Parmi les scènes cultes il y a bien entendu celle dans laquelle Michel Blanc se retrouve "bloqué" sur le télésiège et tente de se rassurer en chantant Quand te reverrais-je pays merveilleux ? Mais aussi celle dans laquelle Gérad Jugnot se voit contraint d'uriner sur la serrure d'une voiture qu'il croit être la sienne pour pouvoir l'ouvrir avec ses clés. Buddy Dubois, ancien moniteur de ski en sourit encore, lui qui avait loué le véhicule pour le tournage.

Le planté de bâton

Autre séquence culte : celle du Planté du bâton qui voit Michel Blanc, alias Jean Claude Dusse, prendre un cours de ski avec un moniteur. Pour ce rôle, Patrice Leconte voulait absolument un vrai moniteur savoyard aux traits burinés et avec un bel accent. Son choix s'est porté sur Fernand Bonnevie.

Patrice Leconte

Aujourd'hui Fernand n'est plus là mais son fils Serge entretient "la légende". Le chalet familial s'appelle "Le Planté de bâton". Serge a conservé la veste de moniteur que son père portait le jour du tournage. Une veste qui conserveencore les traces du planté de bâton dans le dos.

Mon père s'amusait beaucoup avec ce film. Ça toujours été quelque chose de marrant pour lui; pas quelque chose d'important Serge Bonnevie Fils du moniteur Fernand Bonnevie

Il paraît même qu'après la journée de tournage, Fernand Bonnevie est allé boire un vin chaud dans un bar de la station avec le bâton planté par Jean-Claude Dusse dans son dos. Le bâton était fiché dans une plaque de liège dissimulée sous son blouson.