Cet article date de plus de cinq ans.

"Doisneau et la Dordogne" : les clichés d'un coup de foudre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
"Doisneau et la Dordogne" : les clichés d'un coup de foudre
France 3
Article rédigé par
France Télévisions
"Doisneau et la Dordogne", un album à classer au patrimoine périgourdin. Des clichés fixant pour l'éternité un monde rural avant la modernisation.
 
En 1937, Robert Doisneau a 25 ans. C'est l'été, et ses premières vacances avec sa femme Pierrette et un couple d'amis, quand il découvre le Périgord. "Il y a quelque chose, il y a un sort. (...) C'est un endroit magique, c'est beau", s'enthousiasmait Robert Doisneau en 1993. "Robert Doisneau est complètement tombé amoureux du coin. Il y est revenu quasiment chaque année jusqu'à la fin de ses jours, tout seul, avec sa femme puis avec ses filles", relate Romain Bondonneau, président de l'association Périgord Patrimoines.

La gare de Carlux

"Doisneau et la Dordogne", un album à classer au patrimoine périgourdin. Des clichés fixant pour l'éternité un monde rural avant la modernisation. Ainsi, l'image de la gare de Carlux, prise il y a 80 ans, a fait le tour du monde. Aujourd'hui désaffectée, cette gare réaménagée pourrait devenir un espace aménagé dédié à Robert Doisneau, photographe de la Dordogne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.