Découverte de la nage en eau vive

La discipline demande d'avoir le cœur bien accroché et surtout beaucoup de souffle.

France 3

 

France 3 s'est rendue en Corrèze pour rencontrer des nageurs en eau vive. Une discipline assez simple et qui procure de bonnes sensations selon les pratiquants. Elle consiste à se laisser glisser sur l'eau avec une bouée. Il suffit de savoir faire une reprise de courant pour partir et repérer les contres courants  pour s'arrêter. Les athlètes sont équipés d'un casque, de gants, de palmes, d'un gilet de sauvetage et d'une combinaison renforcée pour éviter les chocs. "Surtout ce qui nous protège c'est le flotteur qui agit comme un bouclier. Même si on vient taper un caillou, c'est lui qui amortit le choc et on va passer à côté", explique Hervé Denis, initiateur de nage en eau vive.

"Ça secoue, mais c'est marrant"

La descente de la rivière de La Vézère fait 12 kilomètres de quoi se faire plaisir sur le flotteur.  "Ça secoue, mais c'est marrant", témoigne une novice. "On a la tête dans l'eau du début à la fin donc c'est plutôt agréable", ajoute un autre, visiblement ravi par son expérience.

Le JT
Les autres sujets du JT