De Oum Kalthoum à Dalida, à la découverte des divas du monde arabe dans une grande exposition à Paris

Publié Mis à jour
Culture : à la découverte des divas du monde arabe
FRANCE 3
Article rédigé par
V.Gaget, F.Le Moal, H.Gasparini, P.Brame, A.Ramza - France 3
France Télévisions

Le 19 mai est attendu avec impatience en France. Les musées et leurs expositions qui étaient fermés depuis plusieurs mois, vont enfin pouvoir recevoir du public. C'est le cas de l’exposition "Divas" à l’Institut du monde arabe à Paris.

Leurs visages et leurs chansons accueillent les visiteurs dès l’entrée de l’exposition Divas à l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris. À l’aube du XXe siècle, la voix des divas a bercé le monde arabe. Leurs mélopées ont raisonné dans les rues du Caire (Égypte), dans les années 20, puis bien plus loin, par-delà les frontières.

Les divas jouent souvent un rôle politique

La diva Oum Kalthoum, surnommée "astre de l’Orient", était une Égyptienne pauvre. Fille d’un Imam, elle a commencé à chanter déguisée en garçon car la place des femmes était à la maison. Elle deviendra une bête de scène qui mettra littéralement son public en transe. Fières de leurs origines arabes, les divas comme la Libanaise Fairuz, jouent souvent un rôle politique. Ses chansons pour la Palestine font vibrer tout le monde arabe. Ces pionnières ont également ouvert l’espace public aux femmes pour favoriser la mixité dans les salles de spectacle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.