Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Pouquoi le label "fait maison" divise les restaurateurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
CHRISTOPHE DE VALLAMBRAS, REDA SETTAR, JACQUES DUBOZ - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Il doit permettre de distinguer les plats préparés sur place. Mais les règles sont souples, trop pour certains professionnels.

Que contient réellement votre assiette lorsque vous déjeunez chez un professionnel ? Pour y voir plus clair, le label "fait maison" entre en vigueur mardi 15 juillet. Restaurants, traiteurs, fast-food... Tous pourront désormais afficher la couleur sur leur carte, avec un petit logo, qui signifiera que les plats sont préparés sur place.

Mais ce label divise pourtant les restaurateurs. Selon le décret d'application, ce qui compte, c'est que les ingrédients de la recette soient des produits bruts, n'ayant jamais été cuisinés. Peu importe qu'ils arrivent épluchés, pelés, tranchés, coupés, hachés, découpés, taillés, broyés et même surgelés ou sous-vide.

Certains produits sont exceptionnellement interdits de label : les frites congelées ne pourront pas l'avoir. Les pommes de terre doivent arriver au restaurant non pelées, les frites faites sur place. Cette exception, bon nombre de restaurateurs voudraient qu'elle devienne la règle et que le label "fait maison" soit encore plus strict.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.