Le chef Christophe Adam s'excuse après avoir appelé "tching tchong" une salade dans l'un de ses restaurants

Accusé de racisme, il a répondu mardi après avoir été interpellé sur les réseaux sociaux. Il assure avoir retiré ces mots de la carte.

Capture d\'écrande Google Street View montrant une partie de la façade du restaurant Dépôt Légal, dans le 2e arrdonissement de Paris.
Capture d'écrande Google Street View montrant une partie de la façade du restaurant Dépôt Légal, dans le 2e arrdonissement de Paris. (GOOGLE STREET VIEW)

"Lors de l'impression des cartes, nous n’avions pas pris conscience de la connotation dure, blessante et péjorative de cette expression." Le chef Christophe Adam a présenté ses excuses, mardi 30 avril, sur Facebook après avoir été interpellé sur les réseaux sociaux.

En cause : le nom d'un plat figurant dans son établissement Dépôt légal situé dans le 2e arrondissement de Paris. Comme l'a montré une internaute, on trouve sur la carte une "Tching tchong salade" qui comprend des rouleaux de printemps en salade, des gambas ou encore du poulet.

Le tweet a été partagé plus de 1 000 fois et enregistre quelque 1 300 likes. Les réactions n'ont pas tardé. "C’est une injure pour tout un continent", a estimé la blogueuse et auteure Grace Ly sur Twitter. Un autre a dénoncé le "racisme ordinaire" de l'établissement.

"Une appellation choisie très maladroitement"

Face aux critiques, Christophe Adam a publié un message mardi sur Facebook et Twitter. "Nous avons immédiatement retiré ces mots de la carte dès les premiers commentaires", affirme-t-il. "Nous souhaiterions préciser que cette appellation a été choisie très maladroitement pour sa résonance asiatique et non pour afficher un côté raciste", écrit-il, avant de conclure : "Nous adressons sincèrement nos excuses à toute la communauté asiatique et à tous nos clients et nous vous prions de bien vouloir les accepter."

Sauf que ses excuses ont été également été vivement critiquées. "Non seulement vous n'assumez même pas le fait d'avoir nommé votre salade (...) mais vous faites semblant de ne pas savoir que 'Tching Tchong' est une insulte qu'on lance aux Asiatiques", a répondu un internaute.

"Qui a validé cela ? A aucun moment vous ou l'un de vos collaborateurs n'a senti que cela était irrespectueux ou borderline ?" s'interroge un autre, tout en condamnant les commentateurs qui trouvent la polémique disproportionnée : "Le pire, c'est de lire les commentaires de personnes qui pensent que ce que l'on reproche à cela 'c'est du délire' ou 'qu'il faut arrêter de voir le racisme partout'." 

"'Tching tchong' ou 'Chintok' pour un Asiatique, c'est l'equivalent de 'bougnoule' ou 'nègre' pour les Maghrebins et les Noirs", souligne une commentatrice.