L'inventeur du kebab est mort à Berlin

Kadir Nurman, 80 ans, était crédité pour avoir inventé le concept de cette viande rôtie à la broche et proposée dans un sandwich, découpée en fine lamelles.

Une jeune femme déguste un kebab, le 21 juin 2012 à Nantes (Loire-Atlantique).
Une jeune femme déguste un kebab, le 21 juin 2012 à Nantes (Loire-Atlantique). (FRANK PERRY / AFP)

Amoureux du kebab, recours ultime du frigo vide ou des fins de soirée trop arrosées, sachez que vous devez tout, ou presque, à Kadir Nurman. Cet immigrant allemand d'origine turque s'est éteint à Berlin, quarante ans après avoir lancé le concept du "doner kebab" outre-Rhin, rapporte la BBC (en anglais) samedi 26 octobre.

Si plusieurs personnes peuvent prétendre au titre d'inventeur du kebab, la chaîne britannique est formelle : la contribution de Kadir Nurman a été reconnue par l'Association des fabricants turcs de kebab en 2011.

Un snack turc au succès fulgurant

L'une des premières broches aux appétissants reflets luisants aurait donc été installée par Kadir Nurman en 1972, à Berlin-Ouest. Le jeune Turc, arrivé en Allemagne en 1960, pensait que son sandwich pouvait trouver un certain succès auprès des citadins pressés de la ville.

C'est peu de dire que l'avenir lui a donné raison : il y aurait désormais 16 000 kebabs en Allemagne. Et les fabricants allemands des broches spécialement conçues pour faire griller la viande approvisionnent 80% du marché européen, selon la BBC.

Kadir Nurman, lui, n'a pas fait fortune, faute d'avoir déposé un brevet. Mais en 2011, dans une interview à la presse allemande, il s'est déclaré heureux que des millions de personnes mangent désormais son célèbre sandwich.