Cet article date de plus de deux ans.

Gastronomie : le guide Michelin ose retirer une étoile à l'institution Bocuse

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Gastronomie : le guide Michelin ose retirer une étoile à l'institution Bocuse
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Le restaurant de Paul Bocuse a perdu sa troisième étoile au guide Michelin qu'il avait depuis 1975. La décision du guide a été amèrement accueillie à l'auberge du Pont de Collonges, près de Lyon (Rhône).

C'est un jour sombre pour Collonges-au-Mont-d'Or (Rhône). La troisième étoile du célèbre restaurant de Paul Bocuse disparaît. Une rétrogradation qui passe mal sur les bords de Saône tant le pape de la gastronomie française a laissé une empreinte indélébile. "C'est triste. C'est quand même un fleuron de la ville qui est connue dans le monde entier", regrette une passante. Même son de cloche pour une autre habitante : "C'est injuste, ce n'est pas parce que monsieur Paul Bocuse est parti qu'il doit perdre une étoile".

"Des gens en larmes"

C'est en 1975 que le célèbre chef décroche sa troisième étoile qu'il conservera jusqu'à sa mort il y a deux ans. Les temps sont durs pour les grands chefs. L’an dernier, c'était le cas de Marc Veyrat. D'autres restaurateurs rétrogradés en mesurent aujourd'hui encore les conséquences. "Je me souviens il y a un an je récupérais des gens en larmes dans les coins de la cuisine ou de l'office. Tout ça, c'est trop dur", raconte Marc Haeberlin, chef cuisinier de l'auberge de l'Ill, en Alsace. Tous les ans, le guide Michelin attribue des étoiles ou non aux restaurants. Celui de Paul Bocuse rouvrira après rénovation fin janvier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.