Cet article date de plus de sept ans.

Burger King ouvrira 25 restaurants en France en 2014

L'enseigne de restauration rapide américaine compte lancer 350 à 400 restaurants dans l'Hexagone d'ici à dix ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'enseigne de Burger King, à la gare Saint-Lazare, à Paris, le 16 décembre 2013. (CITIZENSIDE / JONATHAN TESSIER / AFP)

McDonald's et Quick ont du souci à se faire. Après un retour progressif, avec une ouverture à Marignane et à une autre à Paris, Burger King a annoncé, mercredi 19 mars, l'ouverture de 25 restaurants en France en 2014.

"Nous bénéficions d'un véritable engouement du marché, avec une demande forte à la fois de la part des bailleurs, des franchisés et des consommateurs", a déclaré Olivier Bertrand, le président du groupe Bertrand, qui a noué une co-entreprise avec l'enseigne américaine. Le restaurant situé gare Saint-Lazare, à Paris, ouvert mi-décembre, enregistre une affluence record, le plaçant au deuxième rang mondial de l'enseigne, après celui de l'aéroport d'Amsterdam.

Création de 1 200 emplois

Le dirigeant a rappelé que "l'objectif de développement est ambitieux. Nous visons 20% de parts de marché [du hamburger] en France". D'après lui, les 25 restaurants qui vont ouvrir "en centre-ville, mais surtout en périphérie des grandes villes" vont créer 1 200 emplois.

Et Burger King ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. En plus de ces 25 restaurants, Jocelyn Olive, directeur général Burger King France, a ajouté que 15 autres établissement, actuellement en discussion, pourraient voir le jour. Les prochaines ouvertures sont pour bientôt : un premier "drive" ouvrira en mai en France et d'autres établissements ouvriront ensuite à Bordeaux, Lyon, Toulouse, Nantes, Lille, Brest, Le Mans et Troyes.

En novembre, l'enseigne américaine avait déjà annonce l'objectif de 350 à 400 ouvertures de restaurants en France d'ici à dix ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cuisine et Gastronomie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.