Auron : un repas gastronomique dans le téléphérique

Un défi a été lancé à un chef  et à un grand pâtissier dans le cadre du festival "Montagne et gastronomie". Les deux hommes ont dû cuisiner dans la gare du téléphérique.

FRANCE 2

C'est une escapade nocturne et gourmande peu commune. Le chef meilleur ouvrier de France, Jacques Rolancy, a réalisé un drôle de défi : réaliser un repas gastronomique dans le réfectoire de la gare du téléphérique d'Auron (Alpes-Maritimes) à 1 600 mètres d'altitude, lequel doit être dégusté dans les cabines par les heureux gourmets.

Cuisson à basse température

Pour l'entrée froide : carpaccio de Saint-Jacques, homard et mangue. Bref, rien de problématique. Pour le plat chaud, il a fallu créer une recette adaptée. "J'ai cuit sous vide à basse température et je le réchauffe à basse température. La viande garde toute sa texture", explique le chef. Pour déguster, 12 chanceux ont été invités par la station. Le défi est réalisé avec succès. Les plats arrivent chaud et les saveurs sont au rendez-vous. Tout le monde est conquis, même si la température à bord de la cabine reste fraîche.

Le JT
Les autres sujets du JT