Le Musée de la mode Palais Galliera fait peau neuve et avec ses caves rénovées, double sa superficie d'exposition

Après des travaux d’extension démarrés à l'automne 2018, le Palais Galliera, rouvre avec la première rétrospective consacrée à Gabrielle Chanel. Un splendide écrin pour les collections parmi les plus riches au monde du musée de la Mode de la Ville de Paris 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le Palais Galliera rénové, septembre 2020 (GEOFFROY MÉNABRÉA)

Edifié par Paul-René-Léon Ginain à la demande de Marie Brignole-Sale, duchesse de Galliera, pour abriter sa riche collection d’art, c'est seulement à partir de 1977 que le Palais Galliera devient le musée de la Mode et du Costume, puis après sa rénovation en 2013, le musée de la Mode de la Ville de Paris.

La nouvelle campagne de travaux, démarrée à l’automne 2018 et achevée en juillet 2020, a permis en sous-sol de créer 700 m² répartis en trois salles rectangulaires et une galerie courbe. Un superbe écrin au charme incontestable qui accueille pour sa réouverture une rétrospective consacrée à Gabrielle Chanel.

Jadis musée d’art industriel, Salon des peintres et lieu de vente aux enchères

Le Palais Galliera est édifié par Paul-René-Léon Ginain à la demande de Marie Brignole-Sale, duchesse de Galliera, pour abriter sa riche collection d’art. Débutée en 1879, sa construction est achevée en 1894. Ce bâtiment, librement inspiré de l’architecture Antique et Renaissance, sera tour à tour un musée d’art industriel, un Salon des peintres et un lieu de vente aux enchères.

C’est à partir de 1977, date du transfert des collections de la Ville que le Palais Galliera devient le musée de la Mode et du Costume puis, depuis sa rénovation de 2013, le musée de la Mode de la Ville de Paris.

Des collections parmi les plus riches au monde

Ses collections - avec 200 000 vêtements, accessoires, photographies, dessins, illustrations et estampes - sont parmi les plus riches au monde. Elles sont le reflet des codes de l’habillement et des habitudes vestimentaires, en France, du XVIIIe siècle à nos jours. Au fil d’expositions jusqu’alors temporaires, le musée mettait en scène une partie de ses inestimables et fragiles collections au travers d'expositions monographiques (Givenchy, Fath, Carven, Castelbajac, Grès, Alaïa, Jeanne LanvinFortuny, Martin Margiela…) ou thématiques (histoire du jean, Japonisme et mode, Mode et Jardins, Les Années folles, Sous l’Empire des crinolines, Les années 50…). 

Le Palais Galliera consacre pour sa réouverture une rétrospective à Gabrielle Chanel. La campagne de travaux a été réalisée grâce au soutien de Chanel et financée par la Ville de Paris dans le cadre du plan de rénovation mené par Paris Musées.

Exposition "Gabrielle Chanel. Manifeste de mode" au Palais Galliera : le mythique tailleur en tweed marine et blanc (CORINNE JEAMMET)

Une surface d'exposition doublée après rénovation

En 2013, le Palais Galliera avait fait l’objet d’une rénovation des salles d’expositions situées au rez-de-chaussée ainsi que des bureaux dans les étages. La campagne de travaux, démarrée à l’automne 2018, qui concerne le sous-sol s’est achevée en juillet 2020. Ce chantier, qui a fait appel à des entreprises spécialisées dans la restauration de patrimoine bâti ancien, a permis de transformer les caves en salles d’exposition et en atelier pédagogique. La superficie d’exposition est doublée

Les "Galeries Gabrielle Chanel" sont aménagées dans les caves voûtées en briques rouges et pierres de taille : la nouvelle surface en rez-de-jardin est de 700 m² répartis en trois salles rectangulaires et une galerie courbe dont se dégage un charme incroyable. Ici l'ambiance plus feutrée qu'au rez-de-chaussée offre un écrin de choix à l'exposition Gabrielle Chanel. Manifeste de mode où le mythique tailleur de la couturière est décliné en une très large variété de modèles, de coloris et de matières. 

Les caves voûtées du Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, en 2020 (PIERRE ANTOINE)

Les deux niveaux associés accueilleront des expositions temporaires de grande envergure ou présenteront la collection permanente – renouvelée périodiquement en raison de la fragilité des pièces – offrant une histoire de la mode du XVIIIIe siècle à nos jours. 

L'extérieur du Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, en 2020 (PIERRE ANTOINE)

La fermeture a aussi été l’occasion de rénover 5 000 m² de façades et d'ornements architecturaux. Le Palais Galliera est un exemple du bâti de la fin du XIX siècle alliant traditions architecturales et innovations techniques : sous les pierres de taille, une structure métallique réalisée par l’entreprise de Gustave Eiffel soutient l’édifice. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.