Cold case : enquête sur des morts antiques

À Athènes, des archéologues se penchent actuellement sur la mort de 80 hommes, retrouvés enchaînés dans une tombe d'une nécropole de la ville. Ils seraient décédés il y a 2 500 ans.

FRANCEINFO
Ouverture d'une enquête médico-légale sur des morts survenues il y a...2 500 ans. À l'École américaine d'archéologie d'Athènes (Grèce), des archéologues travaillent sur les ossements de 80 hommes. Ils étaient enchaînés dans une tombe d'une nécropole d'Athènes. Ils portent les signes d'une mort violente. 

Cinq à sept ans d'enquête

"Ici, vous pouvez voir le haut du corps d'un squelette. Il y a le crâne ici, avec la dentition qui est magnifiquement bien préservée. Et ici, vous pouvez voir comment les coudes sont derrière le dos, et là, la zone où les paumes des mains étaient attachées derrière le dos", explique Eleanna Prevedorou, bioarchéologue. Achevés d'un coup sur le crâne, ils ont manifestement été victimes d'une exécution qui remonte à 675-650 avant Jésus Christ, à Athènes, une époque de transition vers la démocratie sur fond de forts troubles politiques. Esclaves révoltés ? Criminels ? Ou partisans de Cylon, aristocrate et ex-champion olympique ? C'est l'auteur d'un coup d'État raté. Aujourd'hui, ce sont des méthodes de police scientifique qui sont au service d'une enquête ouverte pour cinq à sept ans. 
À Athènes, des archéologues se penchent actuellement sur la mort de 80 hommes, retrouvés enchaînés dans une tombe d\'une nécropole de la ville. Ils seraient décédés il y a 2 500 ans.
À Athènes, des archéologues se penchent actuellement sur la mort de 80 hommes, retrouvés enchaînés dans une tombe d'une nécropole de la ville. Ils seraient décédés il y a 2 500 ans. (FRANCEINFO)