Cet article date de plus de huit ans.

Wall Street au festival de Cannes, le retour du capitalisme sur la Croisette

23 ans plus tard, Oliver Stone donne une suite au film "Wall Street", son succès de 1987. Michael Douglas est toujours là, en manipulateur de la finance.
Article rédigé par
franceinfo Culture - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Wall Street au festival de Cannes, le retour du capitalisme sur la Croisette
 (Culturebox)

Vingt ans de prison, ça vous change un homme. Si cette assertion est vraie, un gourou de la finance comme celui qu'incarne Michael Douglas dans le deuxième opus de "Wall Street" n'est pas un homme. A nouveau aux manettes en pleine crise financière de 2008, le requin est devenu dévoreur de requins, sa soif de puissance s'est décuplée et les deux décennies passées derrière les barreaux n'ont pas émoussé son cynisme.
Avec "Wall Street : L'argent ne dort jamais" Oliver Stone continue son autopsie ante mortem du système politique américain. Comme il l'a dit lui-même, le capitalisme a fait sa crise cardiaque. Peut-être davantage qu'une simple alerte.


A voir aussi sur Culturebox :
- "La folie boursière de René Pétillon"
- "Lorànt Deutsch sur les planches dans la peau d'un trader"
- "'Comment j'ai liquidé le siècle' de Flore Vasseur"


Retrouvez le Festival de Cannes sur France 3.fr

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.