Sylvia Kristel, mythique '"Emmanuelle" et femme tourmentée

La star néerlandaise a succombé à un cancer à l'âge de 60 ans.

Sylvia Kristel présente le film \"Mata Hari\" en 1985, à Nice (Alpes-Maritimes).
Sylvia Kristel présente le film "Mata Hari" en 1985, à Nice (Alpes-Maritimes). (RALPH GATTI / AFP)

CINEMA – Elle était le visage et le corps des films érotiques Emmanuelle. L'actrice néerlandaise Sylvia Kristel est morte à l'âge de 60 ans, a annoncé l'Agence France Presse, jeudi 18 octobre. Elle était atteinte d'un cancer.

"Elle est morte dans la nuit, pendant son sommeil", a déclaré son agente, Marieke Verharen, qui représentait l'actrice. Sylvia Kristel avait été victime d'une attaque cérébrale début juillet et avait été hospitalisée.

Une figure mythique du cinéma érotique

L'actrice néerlandaise la plus connue à l'étranger était devenue célèbre avec son premier film, Emmanuelle, sorti en 1974. Tourné par le réalisateur Just Jaeckin, il était une adaptation du roman du même titre d'Emmanuelle Arsan. Le film a connu un succès international, du Japon aux Etats-Unis, et raconte les aventures sexuelles d'une jeune femme en Asie. Il était resté treize ans à l'affiche sur les Champs-Elysées et son fauteuil en rotin reste dans les mémoires. 

Novembre 1976, c\'est la première de Première. En une, l\'actrice Sylvia Kristel, qui vient de tourner avec Gérard Depardieu et Michel Piccoli. 
Novembre 1976, c'est la première de Première. En une, l'actrice Sylvia Kristel, qui vient de tourner avec Gérard Depardieu et Michel Piccoli.  (PREMIERE / FTVI)

Sylvia Kristel avait également tourné des suites, qui ont rencontré un moindre succès : Emmanuelle 2 en 1975, Goodbye Emmanuelle en 1977 puis Emmanuelle 4 en 1984. Voici la bande-annonce du premier épisode de la série Emmanuelle

Une femme tourmentée

Lors du festival de Cannes, en 1975, elle monte les marches du Palais des festivals. Les "cris de femmes transpercent le vacarme des photographes pour la traiter de garce", se rappelle le site de L'Express. 

L'actrice a écrit une autobiographie, Nue, sortie en 2006. Sur la quatrième de couverture, elle revient sur la période Emmanuelle "J'étais une actrice muette, un corps. J'appartenais aux rêves, à ceux que l'on ne peut pas briser." Sylvia Kristel racontait dans son livre avoir été abusée à l'âge de 9 ans par le gérant de l'hôtel que tenaient ses parents.

Elle a expliqué avoir fait de mauvais choix dans sa carrière, dans les années 1980, pour gagner de l'argent et répondre à son addiction à la cocaïne. Voici un portrait réalisé par France 3 Grenoble en 1985 : 

Dans les années 1990, elle avait peu à peu perdu pied en raison de problèmes d'alcool et de drogue. Elle avait dû faire face à de graves difficultés financières et avait divorcé à plusieurs reprises, tout en continuant à tourner dans des films néerlandais.