"Un ange" : la fin tragique du champion cycliste Franck Vandenbroucke

Pour son nouveau long métrage, "Un ange", le cinéaste belge Koen Mortier s'est inspiré de la vie du cycliste Franck Vandenbroucke, qui trouva la mort au Sénégal en 2009. Le champion avait sombré dans la drogue et le dopage. Pendant ce séjour africain, il tomba amoureux d'une prostituée. Une fin tragique et une passion amoureuse à découvrir en salles le 13 février.

Détail de l\'affiche \"Un ange\" de Koen Mortier
Détail de l'affiche "Un ange" de Koen Mortier (Czar film)
Il était promis à un brillant avenir de champion. D'ailleurs sa carrière avait décollé et il était une star en Belgique. Mais le destin de Franck Vandebroucke fut finalement tragique. Dopage et drogue ont fait leur apparition. Pour fuir un scandale, il décide de partir quelques jours au Sénégal. Là, il tombe amoureux d'une prostituée et est retrouvé mort dans une piscine dans des circonstances troubles, à l'âge de 34 ans. 
Une vie brisée, un destin tragique. Franck Vandebroucke avait tout pour lui, mais comme tant d'autres, il a décidé de brûler la vie par les deux bouts. Dopé, drogué, sa trajectoire de champion s'arrêta nette dans une piscine du Sénégal. Quelques jours plus tôt, il avait rencontré l'amour en la personne d'une jeune prostituée. C'est sur cet épisode que se concentre le film de Koen Mortier. Un vrai-faux biopc, adaptation d'un livre du romancier belge Dimitri Verhulst. 

"Un ange" : film belge de Koen Mortier - sortie le 13 février - avec : Vincent Rottiers, Paul Bardel, Fatou N'Diaye