"Bienvenue à Marwen" : le réalisateur de "Forrest Gump" nous conte une incroyable et fantastique histoire vraie

Robert Zemeckis ("Forrest Gump", "Retour vers le futur") est féru des technologies appliquées au cinéma. Il est ainsi un des pionniers de la "motion capture" qui a abouti aux effets spéciaux de "La Planète des singes". Il l’exploite d’une façon surprenante dans "Bienvenue à Marwen" en filmant le destin du photographe Mark Hogancamp, dont l’agression le fit verser dans une schizophrénie créatrice.

Eiza Gonzalez, Steve Carell, Gwendoline Christie, Janelle Monáe, Leslie Zemeckis, Merritt Wever dans \"Bienvenue à Marwen\" de Robert Zemeckis
Eiza Gonzalez, Steve Carell, Gwendoline Christie, Janelle Monáe, Leslie Zemeckis, Merritt Wever dans "Bienvenue à Marwen" de Robert Zemeckis (Universal Pictures International France)

Réalité fantastique

Avec "Bienvenue à Marwen", Robert Zemeckis parvient à résoudre l’équation de raconter une histoire vraie en faisant usage d’un récit qui emprunte pour beaucoup au fantastique. Il s’émancipe de plus de la chronologie commune au biopic, ce qui ajoute du mystère à Mark Hogancamp, dont la créativité photographique fait aujourd’hui l’objet de nombreuses expositions.
Talentueux illustrateur et dessinateur de bandes-dessinées ayant pour cadre la Seconde guerre mondiale, Mark Hogancamp est devenu amnésique après une violente agression gratuite. Il ne sait plus dessiner et photographie désormais des poupées, sur lesquelles il projette ses fantasmes : elles forment un commando contre les nazis. Un monde de fantaisie qui va l’aider à affronter son drame dont la résolution doit s’accomplir lors d’un procès qu’il appréhende.

Reportage : D. Wolfromm, S. Gorny, M. Chailleby

Envoûteuse gothique

Dès la scène d’ouverture, Robert Zemeckis plonge dans l’univers fantasmé de Mark Hogancamp lors d’une scène d’action de guerre étrangement interprétée par des poupées articulées. Nous sommes dans la tête de cette victime d’un trauma qui, ne pouvant plus dessiner, retrouve sa créativité en photographiant l’objet de son imagination. Il a créé pour cela un village belge en miniature, Marwen, dont les habitants sont inspirés de femmes qu’il a croisées. Réalité et imagination s’entremêlent dans un glissement perpétuel entre la vie de Mark et ses créations.
Steve Carell dans \"Bienvenue à Marwen\" de Robert Zemeckis
Steve Carell dans "Bienvenue à Marwen" de Robert Zemeckis (Universal Pictures International France)
Au-delà de la prouesse technique consistant à filmer des acteurs et actrices, par la suite recouverts de textures numériques pour les identifier à des poupées, Zemeckis traite du parcours intérieur qu’effectue son héros pour sortir de son handicap mental. Ainsi projette-t-il ce qui l’enferme dans son état sous la forme d’une sorcière qui domine le village. Une belle envoûteuse gothique qu’il ne va avoir de cesse de vaincre malgré son emprise.
Janelle Monáe et Steve Carell dans \"Bienvenue à Marwen\" de Robert Zemeckis
Janelle Monáe et Steve Carell dans "Bienvenue à Marwen" de Robert Zemeckis (Universal Pictures International France)
"Bienvenue à Marwen" réussit la gageure de traiter de la maladie mentale sous la forme d’un film d’action spectaculaire et troublant. Il atteint du même coup à une inventivité visuelle inédite en fusion avec son sujet. Il fait en même temps connaître au plus grand nombre un créateur unique qui a fait de sa folie, un art.
\"Bienvenue à Marwen\" : l\'affiche
"Bienvenue à Marwen" : l'affiche ( Universal Pictures International France)

LA FICHE

Genre : Drama
Réalisateur : Robert Zemeckis
Pays : Etats-Unis
Acteurs : Steve Carell, Leslie Mann, Eiza Gonzalez, Diane Kruger, Gwendoline Christie, Merritt Weaver, Janelle Monae, Siobhan Williams, Leslie Zemeckis, Stefanie Von Pfetten
 Durée : 1h56
Sortie : 2 janvier 2019

Synopsis : L'histoire de Mark Hogancamp, illustrateur talentueux, victime d'une amnésie totale après avoir été sauvagement agressé. En guise de thérapie, il se lance dans la reconstitution d'un village belge durant la Seconde Guerre mondiale, mettant en scène un commando de poupées sexy identifiées à ses proches. dont il est le leader. D'autres figurines sont ses agresseurs contre lesquels ils sont continuellement en lutte. Parallèlement, le procès de ses assaillants approche. Mark Hogancamp sera-t-il capable d'y faire face ?