"Madres Paralelas" : un Pedro Almodovar sobre sur un échange à la naissance, avec Penélope Cruz

Deux ans après son film autobiographique "Douleur et gloire", le réalisateur madrilène raconte une histoire de femmes autour de la maternité.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Penélope Cruz et Milena Smit dans "Madres Paralelas" de Pedro Almodovar (2021). (EL DESEO)

Parmi ses nombreux portraits de femmes, Pedro Almodovar a abordé les rapports mère-enfant dans Julieta (2016) et Tout sur ma mère (1999). Il questionne dans Madres Paralelas, en salle mercredi 1er décembre, l’amour maternel et le doute sur l’identité de l’enfant. Penélope Cruz a reçu la Coupe Volpi de la meilleure actrice au Festival de Venise 2021 pour son rôle, et une jeune comédienne prometteuse, Milena Smit, lui donne la réplique.

Histoire de femmes

Janis et Ana se rencontrent à l’hôpital avant d’accoucher, toutes deux célibataires et enceintes par accident. Janis (Penélope Cruz), d'âge mûr, n'a aucun regret et est folle de joie, alors qu’Ana (Milena Smit) est une adolescente effrayée à devenir mère. Janis essaie de lui remonter le moral et un lien étroit se crée, mais le sort va changer leurs rapports et leur vie à toutes deux.

En fondant son scénario sur la confusion d’attribution de deux enfants à la naissance, Pedro Almodovar se situe dans une certaine tradition romanesque (La Vie est un long fleuve tranquille). Ce n’est pas spolier que de le dévoiler, son sujet étant de traiter des conséquences de cette erreur dans l'amitié qui lie deux femmes de deux générations. Une histoire de femmes, thème majeur d'Almodovar.

Revirement de situation

C’est dans la mise en scène que le ton change. Pour ce drame intime, Almodovar délaisse ses décors solaires, graphiques et contrastés pour un cadre réaliste à la lumière plus éteinte. L’heure n’est pas à la vitalité, alors que la naissance est à la source du sujet, mais au revirement de situation que vont vivre Janis à Ana. Le rayonnement de la première va s’assombrir et inversement pour Ana : au terme l’élève va devenir le maître. C’est ce processus à l’œuvre qui fait le film.

Penélope Cruz et Milena Smit dans "Madres Paralelas" de Pedro Almodovar (2021). (EL DESEO)

Le choix de Penélope Cruz et de Milena Smit est l’atout du film, où Almodovar joue de l‘égérie de son cinéma face à une nouvelle venue dans son univers. La rencontre fictionnelle recoupe celle au centre du film. Ces "Mères parallèles" occupent toute l’attention du cinéaste, raison pour laquelle il se fait plutôt observateur dans son choix de mise en scène. L'émotion n'en est pas moins présente grâce à ses actrices. Mais l’on a connu Almodovar plus affirmé dans sa réalisation.

L'affiche de Pedro Almodovar (2021). (PATHE DISTRIBUTION)

La fiche

Genre : Drame 
Réalisateur : Pedro Almodovar
Acteurs : Penélope Cruz, Milena Smit, Israel Elejalde, Aitana Sanchez-Gijon, Rossy de Palma 
Genre : Spagne
Durée : 2h00
Sortie : 1er décembre 2021
Distributeur : Pathé

Synopsis : Deux femmes, Janis et Ana, se rencontrent dans une chambre d'hôpital sur le point d’accoucher. Elles sont toutes les deux célibataires et sont tombées enceintes par accident. Janis, d'âge mûr, n'a aucun regret et durant les heures qui précèdent l'accouchement, elle est folle de joie. Ana en revanche, est une adolescente effrayée, pleine de remords et traumatisée. Janis essaie de lui remonter le moral alors qu'elles marchent telles des somnambules dans le couloir de l'hôpital. Les quelques mots qu'elles échangent pendant ces heures vont créer un lien très étroit entre elles, que le hasard se chargera de compliquer d'une manière qui changera leur vie à toutes les deux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.