"Les Jeunes amants" : autopsie d'un coup de foudre entre Fanny Ardant et Melvil Poupaud

Réalisatrice du réussi "Du vent dans les mollets" en 2011, Carine Tardieu met en scène une histoire sentimentale foudroyante avec un couple irrésistible dans un film à fleur de peau.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Fanny Ardant et Melvil Poupaud dans "Les Jeunes amants" de Carine Tardieu (2022). (EX NIHILO KARE)

Carine Tardieu confirme son talent à décrypter les rapports humains, avec Les Jeunes amants qui sort mercredi 2 février, avec Fanny Ardant et Melvil Poupaud. Après Du vent dans les mollets, sur l’adolescence, et Otez-moi d’un doute, sur un homme en quête d’identité, Les Jeunes amants retrace les méandres d’un amour autant magnifique qu’impossible entre une femme de 70 ans et un homme de 20 ans son cadet. Un amour impossible pour les autres, plus que pour eux-mêmes… Beau et touchant.

Vingt ans après

A 70 ans, Shauna ne se fait plus d’illusions sur son pouvoir de séduction et sur la perspective de retrouver l’amour. Elle renoue avec Pierre, un médecin croisé il y a 15 ans, plus jeune de vingt ans, et qui ne l’avait jamais oubliée. Pour lui, la différence d’âge n'entre pas en ligne de compte, au regard d’une femme désirable. Mais Pierre est marié et père de famille…

Le duo Fanny Ardant-Melvil Poupaud est un choix des plus perspicaces qui sert pleinement le film. Son sujet, à contre-courant de l’idée reçue que les hommes rechercheraient des femmes plus jeunes qu’eux, met dans la balance des  émotions ignorées. Et va à l'encontre des schémas masculins aujourd'hui épinglés par le mouvement #MeToo.

Fusion palpable

Si la réalisation de Carine Tardieu est au diapason de son sujet, dans sa délicatesse comme observatrice empathique, Fanny Ardant et Melevil Poupaud en sont la pierre d’angle, dans l’émotion de leur interprétation. Il se passe à l’écran une fusion presque palpable de l’amour qui les rapproche, sans effusion, tout en retrait, discrète et probe. Carine Tardieu évite les scènes de sexe trop explicites, passage obligé de tous les films, tant elles en deviendraient encombrantes et vaines. S’il y en a dans Les jeunes amants, elles ne sont pas vraiment celles auxquelles on s’attendait. Non, tout se passe dans les regards, une moue, un mouvement de tête, des gestes malhabiles… Et ce ne sont pas bien sûr ces "jeunes amants" d’esprit qui sont à blâmer, mais l’incompréhension de leurs proches qui va tout faire éclater.

Cinéma : "Les jeunes amants" avec Fanny Ardant, raconte le coup de foudre
France 3

Traductrice des émois adolescents dans Du vent dans les mollets et de la déstabilisation d’un homme mûr ayant la révélation de ses origines parentales dans Otez-moi d’un doute, Carine Tardieu apporte dans Les jeunes amants ce qui pourrait être un troisième pan dans son exploration des rapports humains. Sensible, elle trouve une justesse formelle et émotionnelle rarement vues à l’écran.

L'affiche de "Les Jeunes amants" de de Carine Tardieu (2022). (DIAPHANA DISTRIBUTION)

La fiche

Genre : Drame
Réalisateur : Carine Tardieu
Acteurs : Fanny Ardant, Melvil Poupaud, Cécile de France, Florence Loiret-Caille, Sharif Andoura
Pays : France
Durée : 1h52
Sortie : 2 février 2022
Distributeur : Diaphana Distribution

Synopsis : Shauna, 70 ans, libre et indépendante, a mis sa vie amoureuse de côté. Elle est cependant troublée par la présence de Pierre, cet homme de 45 ans qu’elle avait tout juste croisé, des années plus tôt. Et contre toute attente, Pierre ne voit pas en elle “une femme d’un certain âge”, mais une femme, désirable, qu’il n’a pas peur d’aimer. A ceci près que Pierre est marié et père de famille.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.