VIDEO. Le Brexit est "une diversion", selon le cinéaste britannique Ken Loach

Son dernier film, "Sorry We Missed You", sort mercredi en France. Invité de franceinfo, il dresse un bilan sévère de la situation en Grande-Bretagne.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Le réalisateur britannique, Ken Loach revient mercredi 23 octobre dans les salles en France avec "Sorry We Missed You", un constat sans appel sur l'ubérisation de la société. À 83 ans, Ken Loach, infatigable militant, continue à filmer la misère sociale dans son pays pour faire bouger les lignes. "Le principal problème que nous avons c'est, comme on le montre dans le film, le travail précaire, la grande pauvreté où beaucoup de familles ne mangent pas à moins que des sociétés de bienfaisance ne leur donnent de la nourriture", expose-t-il mardi 22 octobre sur franceinfo.

Désindustrialisation, crise du logement, déscolarisation…  

Le cinéaste évoque "des zones totales où il n'y a pas d'industrie, pas d'investissement, des grandes inégalités", dans son pays qui compte "énormément de SDF". Il y a "une crise du logement énorme", dit-il, "un système de santé qui s'effondre, un manque terrible de d'infirmiers, d'infirmières, de docteurs, des gosses qui ne vont pas à l'école… On a des gros problèmes." Le Brexit, selon Ken Loach, c'est "un argument": "C'est une discussion entre deux branches de la droite, indique-t-il. Un côté pense qu'il vaut mieux rester dans l'Europe pour avoir sa part de marché et l'autre, l'extrême droite, veut quitter l'Union européenne parce qu'ils pensent qu'ils peuvent exploiter encore plus hors de l'Union européenne. Et au milieu, il y a des gens."

"Il faudra s'unir à nouveau contre cette extrême droite"

"Ce sera encore pire si ce dingue de Boris Johnson est au pouvoir lorsqu'on sera sortis de l'Union. Toute personne d'extrême droite fait peur parce que nous connaissons les dommages qu'ils peuvent causer. Et ceux d'entre nous qui ont une longue mémoire se souviennent de ce qui s'est passé au cours du siècle passé. Lorsque l'extrême droite est en marche, on a des choses à craindre", rappelle le réalisateur britannique. "Il faudra s'unir à nouveau contre cette extrême droite", prédit-il, affichant toutefois une confiance totale dans la gauche britannique.

Nous avons un parti de gauche qui est puissant au Royaume-Uni, qui va probablement agir en faveur du peuple, qui va réduire la puissance du capital, qui va revenir vers une forme de propriété publique et remettre en selle nos services publics.

Ken Loach

à franceinfo

"Les gens n'en parlent pas pour l'instant, mais nous avons le plus grand parti politique de gauche en Europe. L'establishment est totalement paniqué et c'est ce qu'il faut combattre. Mais cela nous aiderait beaucoup si les forces progressistes dans le reste de l'Europe, comme en France d'ailleurs, s'unissent au lieu d'être dans des petits groupuscules de gauche."

Le réalisateur britannique, Ken Loach, était l\'invité de franceinfo le mardi 22 octobre 2019.
Le réalisateur britannique, Ken Loach, était l'invité de franceinfo le mardi 22 octobre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)