"La Fine fleur" : Catherine Frot dans une émouvante comédie sociale au parfum de roses

Entre drame et drôlerie, "La fine fleur" plonge le spectateur dans l'univers des fleurs, pas toujours rose.  

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Catherine Frot, Melan Omerta, Fatsah Bouyahmed, Marie Petiot dans la "La fine fleur", de Pierre Pinaud, juin 2021 (Laurent Thurin-Nal)

Avec des roses de toutes les couleurs et des greffes qui prennent (au sens propre comme au sens figuré) La fine fleur est une comédie sociale printanière et tendre, qui fait du bien. Catherine Frot y rayonne en majesté, entourée d'un casting d'acteurs à la hauteur. Avec un scénario bien ficelé, des dialogues savoureux, ce second film de Pierre Pinaud après Parlez-moi de vous en 2012, a tout pour séduire le public après des mois de confinement. A partir du 30 juin dans les salles.

>>"J'avais envie d'une dégaine, donc ce rôle, je l'ai d'abord travaillé physiquement" : Catherine Frot, impériale dans "La fine fleur"

Madame Vernet (Catherine Frot) a hérité de son père l'exploitation horticole spécialisée dans les roses. Elle essaie tant bien que mal de faire survivre l'entreprise familiale face à la concurrence offensive de Lamarzelle (Vincent Dedienne), jeune exploitant aux dents longues, plus intéressé par l'appât du gain que par l'amour des roses. Madame Vernet a été autrefois la meilleure pour concevoir de nouvelles roses, des fleurs résistantes, aux couleurs et parfums rares. Ses créations ont fait flores, lui ont fait gagner de nombreux concours, mais aujourd'hui, l'entreprise est au bord de la faillite.

Catherine Frot dans "La fine fleur", de Pierre Pinaud, juin 2021 (Estrella Productions)

Sa fidèle secrétaire Véra (Olivia Côte) ne sachant plus comment redresser la situation, embauche trois employés en réinsertion : Fred (Melan Omerta), jeune délinquant abandonné par ses parents, Samir (Fatsah Bouyahmed), quinquagénaire syndicaliste en fin de course, et Nadège (Marie Petiot), jeune femme entravée par sa timidité maladive. Ils ont en commun de n'avoir aucune qualification en matière d'horticulture. Madame Vernet, elle, est une passionnée, qui a consacré sa vie entière à sa passion des roses, célibataire, sans enfants, "peinarde", comme elle dit. L'arrivée de cet improbable trio va évidemment bouleverser sa vie, celle de son exploitation, et aussi le destin des trois laissés-pour compte…

Greffons

Pierre Pinaud s'était déjà penché sur la vie d'une femme célibataire dans Parlez-moi d'amour, son premier long-métrage, en 2012, offrant à Karine Viard le joli rôle d'une animatrice de radio dont la voix célèbre cachait des fêlures. Dans La fine fleur, c'est à Catherine Frot qu'il confie la mission d'incarner une autre femme solitaire, cachant derrière son amour des roses des blessures mal cicatrisées. Ici encore, c'est dans le frottement avec un autre monde, une autre classe sociale, que le personnage va renaître et s'ouvrir à la vie.

Catherine Frot et Marie Petiot dans "La fine fleur", de Pierre Pinaud, juin 2021 (Estrella Productions)

Pierre Pinaud file tout au long du film la métaphore horticole. Dans le domaine d'Eve, on greffe les fleurs, mais pas seulement. "Pour hybrider, on sélectionne les meilleurs pères et mères", explique doctement madame Vernet à ses apprentis, mais parfois, c'est le hasard des rencontres qui produit les plus belles roses…

Cinéma : rencontre avec Catherine Frot, à l'affiche de La Fine Fleur
France 2

"La beauté des relations humaines"

La fine fleur aborde avec humour et tendresse des sujets profonds. Comme le défaut de parentalité, rarement abordé. Les difficultés du monde agricole également, ici horticole, soumis aux caprices de la nature, mais aussi aux lois du marché, surtout quand on a des principes et qu'il faut pour cela se battre pour rester indépendant. Ou encore la difficulté de ceux qui ne rentrent pas dans le moule à se faire une place dans une société obsédée par l'efficacité, le rendement, la réussite. "C'est un film sur la beauté, la beauté des roses, et la beauté des relations humaines", confie Catherine Frot dans une interview à franceinfo Culture.

Catherine Frot et Melan Omerta dans "La fine fleur", de Pierre Pinaud, juin 2021 (Estrella Productions)

La mise en scène, sobre et classique, offre quelques belles trouvailles mais laisse surtout toute sa place au jeu des acteurs, qui forment autour de Catherine Frot, majestueuse, un bouquet éclatant. Notons également les premiers pas prometteurs du jeune rappeur Melan Omerta au cinéma.

La fine fleur, film drôle et réconfortant, fait partie de la Sélection Officielle de l'Alpe d'Huez 2021.

Affiche de "La fine fleur", de Pierre Pinaud, juin 2021 (Diaphana Distribution)

La fiche

Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Pierre Pinaud
Avec : Catherine Frot, Melan Omerta, Fatsah Bouyahmed, Olivia Côte, Marie Petiot, Vincent Dedienne
Pays : France
Durée : 1h34
Sortie : 23 juin 2021
Distributeur : Diaphana Distribution
Synopsis : Eve Vernet a été la plus grande créatrice de roses. Aujourd'hui, elle est au bord de la faillite, sur le point d'être rachetée par un concurrent puissant. Véra, sa fidèle secrétaire, croit trouver une solution en engageant trois employés en insertion sans aucune compétence horticole... Alors que quasiment tout les sépare, ils se lancent ensemble dans une aventure des plus singulières pour sauver la petite exploitation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.