"Inexorable" : Benoît Poelvoorde et Mélanie Doutey à contre-emploi dans un thriller familial fiévreux

Rompu au polar, le Belge Fabrice Du Welz reste dans la même veine avec ce film noir intimiste ourdi d’un puissant secret, avec un duo d’acteurs à cran.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Benoît Poelvoorde et Janaina Halloy Fokan dans "Inexorable" de Fabrice Du Welz (2022). (THE JOKERS / LES BOOKMAKERS)

Les films de genre ont le vent en poupe, et Fabrice Du Welz (Message from the King), rompu au polar et au thriller, y est fidèle avec Inexorable, dans les salles mercredi 6 avril. A contre-emploi, Benoît Poelvoorde est écrivain, et Mélanie Doutey son épouse, une riche héritière dévouée ; une famille infiltrée par une baby-sitter de plus en plus menaçante. Bien ficelé, intriguant et mystérieux, Inexorable fonctionne comme une petite horloge bien huilée.

Le trio infernal

Jeanne hérite de son père, un riche éditeur, la maison familiale où elle emménage avec son mari Marcel, écrivain, et leur fillette. Ils font appel à une jeune baby-sitter, à laquelle ils octroient de plus en plus de place dans la gestion de la maison. Prenant des libertés avec le couple, elle s’immisce dans leur intimité, installe le trouble, jusqu’à distiller une suspicion inquiétante.

Sur un canevas classique, le scénario se démarque des poncifs par l'épaisseur des personnages et leurs interprètes inattendus : Benoît Poelvoorde en écrivain fraîchement découvert avec un premier roman, et Mélanie Doutey, en épouse docile et admirative. A 26 ans, Alba Gaïa Bellug – Jeanne, la baby-sitter -, a une belle carrière derrière elle (Le Bureau des légendes, Resnais, Claude Miller) et s'impose en intrigante vénéneuse.

Cocotte-minute

Tout réside dans cette progression qui fait le sel des bonnes intrigues. Huis-clos dans la maison, l'alcôve protectrice et luxueuse se craquelle par des gestes, des regards et des paroles qui suggèrent des non-dits inavouables. Mais pourquoi émergent-ils ? Le mystère suggéré insuffle une dimension fantastique dans la déstabilisation d’un contexte familial harmonieux et luxueux. C’est l’intervention de l’irrationnel dans le rationnel de Todorov, théoricien du fantastique, qui s’invite.

Fabrice Du Welz capte parfaitement cette rhétorique de l’angoisse dans un contexte bourgeois, au croisement d’un Chabrol et d’un Bunuel. Une même critique des mœurs hypocrites les rapproche également. Le film coche toutes ces cases, au service d’un thriller implacable.

L'affiche de "Inexorable" de Fabrice Du Welz (2022). (THE JOKERS / LES BOOKMAKERS)

La fiche

Genre : Thriller
Réalisateurs : Fabrice Du Welz
Acteurs : Benoît Poelvoorde , Alba Gaia Bellugi , Mélanie Doutey
Pays : Belgique / France
Durée : 1h38
Sortie : 6 avril 2022
Distributeur : The Jokers / Les Bookmakers

Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis : A la mort de son père, éditeur célèbre, Jeanne Drahi emménage dans la demeure familiale en compagnie de son mari, Marcel Bellmer, écrivain à succès, et de leur fille. Mais une étrange jeune fille, Gloria, va s’immiscer dans la vie de la famille et bouleverser l’ordre des choses...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.